Vague d'agressions contre les albinos au Malawi

Vague d'agressions contre les albinos au Malawi Source: Reuters

Les albinos sont victimes d'exactions dans plusieurs pays d'Afrique, mais le Malawi connait actuellement une recrudescence de ces crimes, motivés par des pratiques rituelles et ignorés par les autorités, selon Amnesty International.

Un communiqué d'Amnesty fait état de la forte augmentation du nombre d'assassinats et d'enlèvements d'albinos depuis novembre 2014. Au moins 18 albinos ont été tués et cinq kidnappés, dont un enfant de deux ans qui reste toujours introuvable.

En avril 2016 seulement, ont été comptabilisés quatre meurtres d'albinos, dénonce l'organisme dans un rapport intitulé Nous ne sommes pas des animaux à chasser ou à vendre: Violences et discriminations contre les albinos au Malawi. La situation a provoqué l'indignation, visible sur les réseaux sociaux.

En savoir plus : L’Afrique albinos (enquête spéciale)

Les os des albinos «seraient vendus à des guérisseurs traditionnels au Malawi et au Mozambique, pour concocter des potions magiques censées apporter la richesse ou la chance. Ce commerce est aussi alimenté par la croyance que les os des albinos contiennent de l'or», explique encore Amnesty international. Même les albinos morts sont déterrés : la police confirme 39 cas d'exhumations pour la revente d'os.

Passivité de la police

L'organisation accuse les autorités du Malawi d'ignorer ces crimes et de livrer sa population albinos à des gangs criminels. Cependant, l'ONG reconnait que le police manque d'effectifs pour prévenir ces attaques et maintenir une force visible dans les zones à risque, mais enjoint le gouvernement à prendre des mesures pour les albinos. Dans ce contexte, 7 000 à 10 000 albinos, «vivent dans une peur constante», selon l'évaluation d'Amnistie Internationale. 

Nicholas Gondwa, un porte-parole de la police a confirmé le nombre de meurtres depuis novembre 2014 et assuré que la police faisait «tout son possible pour éduquer les gens sur la nécessité d'assurer la sécurité des albinos».

Début juin 2015, la justice du Malawi a interdit à tous les sorciers et guérisseurs traditionnels de pratiquer afin de protéger les albinos.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»