Les forces de l’ordre kazakhes ont abattu cinq nouveaux extrémistes dans la ville d’Aktioubé

Lors d’une nouvelle opération antiterroriste à Aktioubé, dans le nord-ouest du pays, cinq extrémistes ont été tués et deux autres arrêtés, a fait savoir le service de presse du ministère de l’Intérieur du Kazakhstan.

Le ministère a noté que l’opération spéciale s’est déroulée pendant toute la nuit de dimanche à lundi. Tous les militants islamistes abattus ont opposé résistance à la police.

«Les identités de tous les criminels impliqués dans cette attaque sont établies», a noté le ministère de l’Intérieur.

Le niveau d’alerte «rouge» introduit

Le régime de surveillance et d’opération antiterroriste a été introduit dans la région d’Aktioubé. Tout le personnel des organes du ministère de l’Intérieur est mobilisé pour prendre part à cette mission.

Selon les médias kazakhs, les forces de l’ordre ont bouclé un quartier où habitent principalement fonctionnaires et enseignants et le territoire est quadrillé par des hélicoptères.

Dimanche 5 mai, des hommes ont attaqué deux magasins d’armement et une base militaire. La police a tué quatre terroristes et en a arrêtés sept autres dans une opération spéciale.

Les attaques des assaillants ont fait six morts, dont trois civils et trois militaires, une dizaine d’autres ont été blessés. D’après le ministère, les délinquants sont des «adeptes de sectes religieuses non-traditionnelles», un terme utilisé pour désigner les islamistes radicaux

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales