Allemagne : un rassemblement des activistes d’extrême droite fait face à sa contre-manifestation

Manifestation d'extrême droite à Dortmund Source: Reuters
Manifestation d'extrême droite à Dortmund

Des centaines d’activistes d’extrême droite se sont réunis dans la ville de Dortmund, à l'ouest de l'Allemagne pour la manifestation annuelle contre l’immigration et la politique gouvernementale de multiculturalisme.

Les activistes de différents mouvements d’extrême droite et des organisations néo-nazies ont défilé à Dortmund, traversant le centre et ses quartiers Ouest. Selon la police, environ 900 personnes y ont participé tandis que certains témoins et les médias locaux indiquent que le nombre des manifestants anti-migrants se serait élevé à 1 000 personnes.

Les membres du groupe radical Hogesa (les hooligans contre les salafistes) figurent parmi les participants.

Le rassemblement à Dortmund organisé sous le slogan «Le jour de l’avenir allemand» représente un événement annuel qui a lieu à travers toute l’Allemagne et qui est souvent étroitement associé à des groupes néo-nazis. La manifestation a été initiée par Michael Bruck qui est membre du petit parti radical Die Rechte (La Droite) et qui fait partie des représentants du conseil municipal de la ville.

Selon le site officiel de l’événement, les activistes ont manifesté contre l’immigration massive, la politique gouvernementale de la porte ouverte, la crise des réfugiés en cours et le concept de multiculturalisme.

Le rassemblement a suscité une vague de contre-manifestations organisées par les militants civils, des syndicats et des radicaux de gauche. Le nombre total de participants a atteint 5 000 personnes, selon les rapports de la police.

Près de 5 000 policiers équipés de gaz poivré et de canons à eau ont été déployés sur place afin de maintenir l’ordre et empêcher le déclenchement de violences et d'affrontements entre les activistes d’extrême droite et les contre-manifestants.

Ces derniers ont essayé à plusieurs reprises de bloquer ou entraver le défilé des militants d’extrême droite en organisant un sit-in, alors que d’autres ont même construit des barricades dans certaines rues de la ville.

Le sit-in à la gare de la ville avait pour but d'empêcher aux manifestants d’extrême droite d'arriver à Dortmund. Les antifascistes ont aussi essayé de bloquer des lignes ferroviaires, mais ont été dispersés par la police.

Dans un autre incident, trois agents de police ont été blessés en essayant de briser la barricade construite par les contre-manifestants, a fait savoir la chaîne de télévision publique allemande WDR.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales