Algérie : Bouteflika licencie le chef de la banque centrale

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika© Louafi Larbi Source: Reuters
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika

Le président algérien a licencié le chef de la banque centrale, sous le feu des critiques du parti au pouvoir à cause de sa gestion pendant la chute des prix du pétrole, selon deux sources gouvernementales, rapporte Reuters.

Abdelaziz Bouteflika a pris cette décision après une réunion du Conseil des ministres. Moahmed Laksaci a accompli deux mandats en tant que chef de la banque centrale. Son licenciement signifie «une fin de cycle à la Banque d’Algérie», estime Algérie-Focus.

Lors d'une rencontre avec les ministres, le président algérien a prêté une attention spéciale à l’économie nationale. Il a insisté sur la nécessité d’appliquer «un nouveau modèle de croissance». Selon lui, le gouvernement est en train de déployer ce modèle jusqu’en 2019 et l’élargirait à l’horizon 2030.

Lire aussi : La crise algérienne : la difficile mais nécessaire réforme

«C’est une démarche vitale pour l’avenir de notre pays où nous devons tous réapprendre à redonner son lustre à la valeur travail et à vivre du fruit de notre labeur», a conclu Abdelaziz Bouteflika.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales