Défense russe : Daesh s’est emparé de cinq villages «modérés» alors qu’al-Nosra bombarde Alep

Source: Reuters

Les terroristes de Daesh ont conduit une offensive sur les positions des rebelles modérés de l'Armée syrienne libre (ASL) dans la région d’Alep et se sont emparés de plusieurs villages, a fait savoir samedi le ministère de la Défense russe.

«Les combattants de l’organisation terroriste Etat islamique ont conduit une offensive sur les positions de l’Armée syrienne libre près du village d'Azaz (province d’Alep) en prenant le contrôle de Kafer-Breïcha, Tatia, Niara, Kafer-Kalbine et Djibrine», peut-on lire dans un bulletin d’informations du Centre russe pour la réconciliation des parties au conflit syrien, publié sur le site officiel de la Défense.

Il note aussi que l’avancée du groupe terroriste près du village d'Ain-Dakna a été stoppée par la milice kurde.

Outre les factions de Daesh, le Front al-Nosra a continué de prendre pour cible les zones contrôlées par le gouvernement pour faire échouer le cessez-le-feu en cours. Selon le Centre russe, le groupe utilise des lance-roquettes multiples et des mortiers.

«Les groupements de l’organisation terroriste du Front al-Nosra continuent de mener des actions de provocation pour faire échouer le cessez-le-feu. Au cours des dernières 24 heures, des systèmes LRM et des mortiers ont été utilisés contre la cité de Khandrate, les quartiers de Cheikh-Maqsoud et Al-Khalidia et l'aéroport d'Al-Naïrobe dans la ville d’Alep».

Plus tôt dans la semaine,le lieutenant-général Sergueï Rudskoï, chef du Commandement opérationnel des Forces armées russes, a annoncé que les terroristes du Front al-Nosra reçoivent de façon quotidienne des armes via la Turquie. Selon lui, le groupe lié à Al-Qaïda a utilisé la trêve entre gouvernement et rebelles pour se renforcer et relancer les hostilités.

Lire aussi : Plus de 100 000 Syriens pris au piège entre Daesh et la frontière turque

Un cessez-le-feu est entré en vigueur le 27 février, mais il ne s'applique ni à Daesh ni au Front al-Nosra ni aux autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'ONU qui poursuivent leurs violentes offensives. Le Centre russe pour la réconciliation a noté que les forces aériennes russes et syriennes n’ont effectué aucune sortie contre les groupes d’opposition qui ont rejoint la trêve.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales