Kiev: le bâtiment de l'administration présidentielle a été pris d'assaut

Caption d'ecran, le vidéo de ZIKstream.
Caption d'ecran, le vidéo de ZIKstream.

A Kiev, le bâtiment de l'administration présidentielle a été pris d'assaut par des centaines des manifestants dirigés par les combattants du bataillon Aïdar. Le premier cordon de la garde nationale a cédé.

En Ukraine, cet après-midi, des centaines de manifestants, encadrés par les membres du bataillon Aïdar – formé de combattants volontaires qui sont allés dans l'Est du pays et d'activistes de Maïdan – ont essayé de pénétrer dans les locaux de l’administration présidentielle à Kiev. Les forces de sécurité qui gardent le bâtiment sont parvenues à les repousser.

Les manifestants exigent l’introduction de la loi martiale dans le pays en raison des combats qui se déroulent dans le sud-est du pays. Ils ont aussi réclamé la démission des dirigeants de toutes les agences ukrainiennes de sécurité, allant du ministre de la Défense au Procureur général, en raison de leur inefficacité.

Le Ministère ukrainien de l’Intérieur a cependant démenti que des manifestants avaient essayé de prendre d'assaut les locaux de l’administration présidentielle. « Aucun assaut n’a été donné. Personne n’a été ni détenu ni blessé lors de cette action », a déclaré un porte-parole du ministère.

Il y a quelques jours, Kiev avait déjà connu plusieurs manifestations organisées par des troupes de volontaires revenus de Donestk et de Lougansk, des régions déchirées par la guerre, après que le gouvernement a dissout le bataillon Aïdar. Ses membres avaient avaient alors brûlé des pneus devant le ministère de la Défense.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales