Moscou appelle l’OSCE à réagir sur le bombardement de l’aéroport de Donetsk

Capture d'écran d'une vidéo de RT
Capture d'écran d'une vidéo de RT

Commentant l’information sur l’assaut d’artillerie massif des forces ukrainiennes contre l’aéroport de Donetsk, Sergueï Lavrov a prié le président de l’OSCE d’exercer la pression nécessaire sur Kiev pour que cessent les violations du cessez-le-feu.

Les premières informations sur les explosions et les bombardements à Donetsk ont commencé à apparaître vers 22h30 (heure locale). Les témoins ont filmé plusieurs vidéos qui montrent de vifs éclairs dans le ciel nocturne et de lourdes explosions d’obus, probablement au nord de Donetsk.

«Les forces armées ukrainiennes effectuent des frappes sur le quartier Kiev [voisin de l’aéroport de Donetsk], les chars ouvrent le feu sur le pont Poutilov», a dit un représentant du ministère de la Défense de la République populaire de Donetsk. 

«Les militaires ukrainiens bombardent l’aéroport de Donetsk avec des mortiers de 120 mm», a ajouté le porte-parole, ajoutant que les quartiers résidentiels sont aussi touchés. D’autres bombardements ont été signalés près de villages de Peski et de Spartak au nord de Donetsk.

Au moins trois civils et six membres de forces d’autodéfense ont été blessés lors du bombardement, a annoncé l’agence de presse de la république de Donetsk.

«Selon l’information préliminaire, deux hommes dans la ville de Iasnovataïa et une femme à dans le quartier de Kiev à Donetsk ont été blessés par les forces ukrainiennes», ont dit les responsables de la République populaire de Donetsk.

Réagissant à l’information sur les bombardements de Donetsk, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a appelé le président actuel de l’OSCE Ivica Dacic à utiliser son pouvoir pour influencer Kiev et à arrêter immédiatement les violations du cessez-le-feu. Moscou veut qu’il «demande à Kiev d’arrêter immédiatement la violation flagrante des accords de Minsk», a déclaré le ministère sur sa page Facebook, en ajoutant qu’Ivica Dacic avait promis de prendre des mesures appropriées.

Dans le quartier Kiev, les obus de l’artillerie auraient touché une école, ont rapporté des représentants de la République populaire de Donetsk. Tout le quartier a été couvert par la fumée en provenance d’un bloc de vingt immeubles résidentiels.

La situation sur le terrain et les bombardements ont freiné les efforts des secouristes de s’approcher de la scène pour aider ceux qui sont bloqués dans le quartier Kiev, selon Igor Martynov qui est le maire de Donetsk.

Les forces de Donets n’ont pas riposté, a annoncé le représentant du ministère de la Défense de la République populaire de Donetsk Edouard Bassourine. «Nous n’avons pas d’armes. Utiliser des mitrailleuses contre l’artillerie est ridicule», a-t-il dit à la chaîne russe Rossiya 24.

Bien que la République populaire de Donetsk, avec l’aide du Centre conjoint de contrôle et de coordination, ait réussi à négocier le cessez-le-feu vers minuit, quelques frappes ont été portées dimanche matin, a ajouté Bassourine. 

L’OSCE a été informée par la république autoproclamée de Donetsk de la violation du cessez-le-feu, la Mission spéciale d’observation doit visiter la zone des combats pour évaluer l’ampleur des dommages.

Dans son dernier rapport, la Mission spéciale d’observation de l’OSCE a noté que la situation s’était détériorée au cours des dernières 36 heures, des coups de feu ayant été tirés «aux environs et sur les patrouilles de la Mission spéciale d’observation».

Dans une série d’efforts diplomatiques lors du sommet au format Normandie, les pays participants ont conclu en février des accords de cessez-le-feu. Les accords de Minsk-2 comprennent le retrait d’armes lourdes et la création d’une zone tampon entre les parties en conflit. Cependant, malgré les accords, la lutte dans l’Est de l’Ukraine se poursuit et les deux parties s’accusent d’ignorer le cessez-le-feu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales