De jeunes privilégiés diffusent sur Periscope leur course-poursuite avec la police à Moscou (VIDEO)

Source: Reuters

Le fils d’un haut responsable de la société pétrolière russe Lukoil a diffusé sur Periscope les images d’une course automobile avec la police. Les jeunes ont roulé à 200 km/h dans Moscou pour échapper à police en violant les règles de la circulation.

Un groupe de jeunes gens dans une Gelandewagen appartenant au fils du vice-président du géant pétrolier russe Lukoil, Azat Chamsouarov, s’est livré à une course poursuite avec la police dans les rues de Moscou. Ils ont poussé l’audace jusqu'à retransmettre en direct leur folle échappée grâce à l’application Periscope.

La voiture, conduite par un jeune homme prénommé Amir comme on peut le comprendre dans la vidéo, filait à toute vitesse dans les rues de la capitale russe. «Bozrus», probablement le surnom du fils du responsable de Lukoil, Rouslan Chamsouarov, a filmé la scène sur Periscope, avouant qu’il s’était «bourré la gueule». 

Les jeunes ont ignoré l’ordre de s’arrêter qui leur a été signifiée par la police de la route, contraignant les forces de l’ordre à mobiliser six véhicules pour les prendre en chasse. Par ailleurs, les images montrent clairement que tout cela n’est pour eux qu’une distraction, en témoignent les rires qui ponctuent le film de leur fuite. Pour échapper aux policiers, ces jeunes privilégiés ont violé nombreuses règles du code de la route à plusieurs reprises, franchissant des lignes blanches, grillant des feux rouges, en plus de l’excès de vitesse.

Les jeunes ont fini par s’arrêter dans un parc, ont interrompu leur diffusion sur Periscope, quitté leur puissant véhicule et tenté de s’enfuir, avant d’être arrêtés. Selon la chaîne de télévision russe Life News, ils «se comportaient d’une façon provocante et ont rigolé au nez des policiers».

Le propriétaire de la voiture a écopé d’une amende de 5 000 roubles (68 euros). Il s’est par la suite excusé et a promis de ne pas recommencer à l’avenir. Selon lui, la police a pris en chasse son Gelandwagen parce que la voiture n’était pas munie de plaque minéralogique et que son ami, qui était au volant, ne voulait pas s’arrêter et faire ainsi preuve de «faiblesse». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales