Europol : des terroristes stockeraient leurs explosifs dans l’UE pour de futurs attentats

Europol : des terroristes stockeraient leurs explosifs dans l’UE pour de futurs attentats Source: AFP

La menace terroriste reste une préoccupation majeure pour la sécurité des pays européens, selon un haut responsable d’Europol, Manuel Navarrete Paniagua qui décrit avec des couleurs sombres la situation actuelle de l’Europe.

«Nous disposons d’informations fournies par les Etats-membres selon lesquelles des groupes terroristes essaient d’établir de grands dépôts clandestins d’explosifs dans l’Union européenne pour les utiliser dans des attentats terroristes domestiques à grande échelle», a déclaré Manuel Navarrete Paniagua, directeur du Centre européen de la lutte contre le terrorisme d'Europol. Il a fait ces déclarations aux députés européens du comité des libertés civiles, le 23 mai, à propos du rapport d’Europol concernant le terrorisme en Europe qui doit être publié prochainement.

Sur la base des chiffres et des conclusions du rapport, Manuel Navarrete Paniagua a indiqué que «le terrorisme djihadiste» restait une menace majeure pour la sécurité de l’Union européenne. Les derniers attentats en Europe, notamment à Paris en novembre dernier et à Bruxelles en mars, ont montré que la coordination entre les terroristes fonctionnait beaucoup mieux que ce que l’on pensait. De plus, l’utilisation conjointe d’explosifs et d’armes à feu s’est aussi avéré être une nouveauté pour l’Europe, a poursuivi le responsable d’Europol.

Le nombre de combattants terroristes étrangers en Europe est aussi impressionnant. A en croire Manuel Navarrete Paniagua, il y en a plus de 4 000 dans l’UE, ils sont entrés dans la base de données d’Europol. «En utilisant un programme de traque du financement du terrorisme, nous avons fourni l’année dernière aux Etats-membres plus de 2 700 pistes concernant des combattants terroristes étrangers», a-t-il déclaré. 1 057 personnes ont été arrêtées pour des infractions liées au terrorisme. De plus, les djihadistes auraient établi des camps d’entraînement dans certains pays des Balkans et d’autres pays européens, mais pour l’heure, ces informations ne sont pas confirmées.

Le principal sujet de préoccupation découle du fait que les terroristes utilisent les flux de migrants pour pénétrer sur le territoire de l’UE. Ainsi, «certaines des personnes qui ont perpétré les attentats de Paris auraient pu se glisser dans ce flux migratoire», a reconnu Manuel Navarrete Paniagua.

 

Lire aussi : Allemagne : les gangs criminels recruteraient leurs nouveaux éléments parmi les réfugiés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»