Le Front Al-Nosra réunit plus de 6 000 terroristes pour lancer une offensive à Alep

Source: Reuters

Les renseignements de la Défense russe montrent que le groupe terroriste Front Al-Nosra a rassemblé au moins 6 000 soldats prêts à combattre dans la province d’Alep contre les troupes gouvernementales syriennes.

Même si 59 groupes armées ont rejoint le processus de réconciliation qui avait été entamé en février avec l’imposition de la paix, les groupes terroristes multiplient leurs efforts pour regagner du terrain en Syrie. Alep, la deuxième ville du pays, située dans le nord-ouest, reste une zone de tensions entre les différents belligérants.

«L’escalade de la situation dans plusieurs régions syriennes est liée avant tout au but des leaders du Front Al-Nosra et d'autres factions alliées de gâcher le processus de réconciliation», a fait savoir le chef du centre russe de réconciliation en Syrie, Sergueï Kouralenko. 

Il a aussi précisé que les chefs du Front Al-Nosra avaient réuni en un groupe d’assaut plus de 6 000 militants pour «bloquer les troupes gouvernementales dans la ville et les attaquer depuis l’est» ainsi que pour «leur fermer l’accès à la ville de Noubl depuis le nord».

Un cessez-le-feu était entré en vigueur le 27 février mais il ne s'applique ni à Daesh ni au Front Al-Nosra ni aux autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'ONU qui poursuivent leurs violentes offensives. En une seule journée, le 23 mai, au moins 148 personnes ont péri suite à une série d'explosions revendiquées par Daesh dans deux villes de Syrie, Jablé et Tartous. 

En savoir plus : 148 seraient morts dans des attentats perpétrés par Daesh près des bases russes de Syrie (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales