Dimanche sanglant : de la «viande humaine» dans des emballages gigantesques à Barcelone

Des défenseurs des droits des animaux ont glissé leur corps nus badigeonnés de liquide rouge dans des barquettes de styromousse, comme s'ils étaient de la viande emaballée, afin de susciter l'intérêt de la population pour le régime végétarien.

Une manifestation a eu lieu le 22 mai sur la place de Sant Jaume à Barcelone, qui s’est proclamée en mars dernier, une ville «veggie-friendly».

Un guide végétarien de la ville devait notamment encourager les habitants de la capitale catalane à renoncer à la viande au moins une fois par semaine. Chose que dans les faits, ils ne font pas.

«Ils se sont engagés en mars pour rejoindre les initiatives mondiales comme "Lundi sans viande", la campagne de Paul McCartney, mais n'ont pas encore mis en œuvre quoi que ce soit», a fait savoir le directeur d’AnimaNaturalis en Espagne, Aïda Gascón à propos des Barcelonais.

Dès lors, cette démonstration d'emballage géants étiquetés viande humaine (carne humana en espagnol) avait pour but d'attirer l'attention des autorités de la ville sur le problème de la souffrance animale.

«L'impact sur ​​l’environnement, la santé et les questions éthiques entourant la consommation de viande sont des choses que nous ne pouvons plus ignorer. Pour demander aux autorités de promouvoir un régime alimentaire exempt de produits d'origine animale au moins un jour par semaine n'est qu'un petit pas, mais c'est une étape importante», a fait savoir Aïda Gascón dans un communiqué diffusé sur le site d’AnimaNaturalis. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales