Irak : l'armée appelle les habitants de Fallujah à fuir la ville en vue d'une offensive contre Daesh

Un tank irakien dans la ville irakienne de Fallujah en mai 2015 Source: Reuters
Un tank irakien dans la ville irakienne de Fallujah en mai 2015

L'armée irakienne a appelé les habitants de Fallujah à se préparer à partir en prévision d'une offensive armée pour tenter de reprendre la ville des mains de l'Etat islamique, a indiqué la télévision d'Etat, ce dimanche 22 mai.

Les familles qui ne peuvent pas quitter Fallujah située à moins de 60 kilomètres à l'ouest de Bagdad, au centre de l'Irak, devront agiter des drapeaux blancs pour marquer leur emplacement, rapporte un média de l'armée, selon Reuters. Les militaires irakiens seraient sur le point de lancer une attaque pour récupérer la ville actuellement contrôlée par l'Etat islamique.

Falloujah a été la première ville irakienne à être contrôlée par l'Etat islamique en janvier 2014, avant que le groupe ne poursuive son expansion dans une large partie de l'Irak et de la Syrie. L'armée «demande aux citoyens qui sont encore à Fallujah d'être prêt à quitter la ville en empruntant des itinéraires sécurisés qui seront annoncés plus tard», a rapporté la chaîne de télévision.

La ville située sur le fleuve de l'Euphrate avait une population d'environ 300 000 habitants avant la guerre. Elle est encerclée par les forces irakiennes et une coalition de groupes armés musulmans chiites appelés Hashid Shaabi.

Connue comme la «Ville des Minarets et Mère des mosquées», Fallujah est une ville sainte pour les musulmans. Elle avait été gravement endommagée par des offensives des forces américaines contre des combattants présumés d'Al-Qaïda en 2004.

Lire aussi : Des milliers des «soldats fantômes» combattent les Talibans en Afghanistan

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales