Chrétiens enlevés, églises ciblées : RT explore une ville assyrienne assiégée par Daesh (EXCLUSIF)

© Capture d'écran, vidéo RT

Une équipe de RT Arabic s’est rendue dans un village du nord-est de la Syrie, absolument ravagé par Daesh au cours des combats de l’été dernier et s’est entretenue avec les habitants qui ont survécu à l’occupation terroriste et aux enlèvements.

Le nord-est de la Syrie constitue un foyer pour la majorité de la communauté assyrienne, une minorité chrétienne qui représente environ 5% de la population syrienne.

Le village d’al-Khabur a connu l’été dernier de violents combats entre Daesh et les milices kurdes soutenues par l’armée. Lorsque le groupe terroriste Daesh saccageait cette région l’année dernière, près de 300 Assyriens ont été enlevés.

Lire aussi : La peur de Daesh empêche les chrétiens syriens de revenir de là où ils ont été chassés

«Nous avons été enlevés et gardés en otage pendant six mois. Ensuite ils nous ont emmenés à Raqqa où nous avons encore passé deux mois. Et juste après cela, nous avons été libérés en petits groupes de 10 à 15 personnes», a confié à RT Abras Durmu, ancien otage de Daesh.

© Capture d'écran, vidéo RT

Les combattants de Daesh ont aussi démoli les églises chrétiennes. «L'église de la Bienheureuse Vierge Marie était la plus grande. Les terroristes ont aussi démoli des maisons d’habitation et ont pillé les effets personnels de la population», a expliqué Sarkon Saleib, habitant du village.

Depuis l’été dernier, rien n’a été fait pour réparer les dégâts causés à ce village qui a été en large partie réduit en ruines, comme on peut le voir dans le reportage de l’équipe RT.

Lire aussi : le massacre d’un village syrien commis par un groupe exclu de la liste noire de l’ONU (EXCLUSIF)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales