Le Canada rejette l'idée de Brexit et préfère que le Royaume-Uni reste dans l'UE

Source: Reuters

Justin Trudeau a verbalisé une première prise de position officielle du Canada concernant le débat britannique du Brexit, qui fera les frais d'un référendum en juin 2016 : «Le Canada de veut pas que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne.»

La position du Canada est maintenant claire : «Nous avons une relation forte avec l'Europe unie et nous espérons certainement que cela se poursuive. Je crois que nous sommes toujours mieux lorsque nous travaillons aussi étroitement que possible ensemble. Le séparatisme, ou la division, ne semble pas être une voie productive pour les pays», de préciser le Premier ministre canadien Trudeau.

Cette prise de position du Canada est ainsi conforme à celle de son puissant voisin, les Etats-Unis. En avril dernier, Barack Obama avait même mis en garde Londres contre les répercussions économiques du Brexit, en disant que le Royaume-Uni pourrait être «mis à l'arrière de le file d'attente» pour d'éventuels accords de libre-échange avec les Etats-Unis. Plusieurs internautes ont aussi noté cette prise de position commune à plusieurs pays sur la controverse autour du Brexit.

Certains partisans de la sortie de l'Union européenne, comme l'ancien maire de Londres Boris Johnson, envisagent de conclure un accord de libre-échange avec le Canada, comme celui signé avec l'UE, en cas de séparation. Mais le Premier ministre canadien note qu'il a fallu près d'une décennie pour négocier cet accord avec l'UE, qui n'est d'ailleurs toujours pas entré en vigueur. «Rien ne sera facile ni automatique», avertit Trudeau à propos d'éventuelles négociations commerciales entre le Canada et un Royaume-Uni sorti de l'Union. Un observateur avisé a d'ailleurs redirigé l'info vers l'ancien maire de Londres...

Le Canada tente-t-il d'influencer le vote ?

Cette prise de position du Canada, commune à celle des Etats-Unis, prépare le terrain pour le référendum du 23 juin prochain qui tranchera la question du Brexit. Le Premier ministre David Cameron avait annoncé en février dernier la tenue de ce vote national pour tenter de calmer les députés de son propre parti, le Parti conservateur, qui réclament une révision des liens avec l'UE.

La position officielle du gouvernement britannique est de maintenir le pays au sein de l'organisation de 28 nations.    

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales