Un ambassadeur algérien critique la France pour ses tentatives de déstabilisation en Afrique

Un ambassadeur algérien critique la France pour ses tentatives de déstabilisation en Afrique Source: Reuters

«L’Algérie n’a pas besoin de la France. C’est ce pays qui a besoin de l’Algérie !», a déclaré l’ambassadeur de l’Algérie au Cameroun, Merzack Bedjaoui, qui, de toute évidence, n'entend pas employer le tact du diplomate avec l'Hexagone.

Le diplomate a sévèrement critiqué Paris lors d’une intervention au café politique du Club des journalistes politiques du Cameroun. Il accusé la France d’être responsable de toute la déstabilisation de l’Afrique subsaharienne. «Si la guerre en Libye n’avait pas eu lieu, Boko Haram n’aurait pas existé. L’Algérie a fermement combattu le terrorisme à travers la déradicalisation. L’Algérie a eu une attitude claire dès le début. Certains pays étrangers ont mis la pression sur l’Algérie, mais elle a refusé d’effectuer tout paiement», analyse l’ambassadeur Bedjaoui, qui appuie la position de l’Algérie concernant le versement de rançons finançant les groupes terroristes en Afrique.

Le diplomate défend son président

L’ambassadeur algérien n’a pas manqué, aussi, de souligner l’état de santé d’Abdelaziz Bouteflika, dont la capacité à diriger a été mise en doute par l’ancien Président de l'Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel français, Jean-Louis Debré, via des révélations sur la maladie de Bouteflika dans un livre paru en France sous le titre :Ce que je ne pouvais pas dire. 

«On ne dirige pas un pays avec les pieds, mais avec sa tête. N’écoutez pas ce qui est propagé par les pays étrangers. En Allemagne, le ministre de l’Economie est sur un fauteuil roulant ; aux Etats-Unis, Roosevelt qui a fait quatre mandats avait des soucis de santé, il en est de même de l’ancien Président d’un pays que je ne vais pas citer ici. Jacques Chirac a fait deux mandats et menti sur sa santé. Mais quand c’est chez nous, ils affirment que c’est un drame», dénonce enfin Merzack Bedjoui.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»