Lavrov : l’armée syrienne est la force la plus efficace sur le terrain dans la lutte contre Daesh

Sergueï Lavrov, John Kerry et Staffan de Mistura© Leonhard Foeger Source: Reuters
Sergueï Lavrov, John Kerry et Staffan de Mistura

Lors de la conférence de presse du Groupe international de soutien sur la Syrie, le 17 mai à Vienne, Sergueï Lavrov, John Kerry et Staffan de Mistura ont souligné les progrès accomplis dans le règlement du conflit syrien.

«Nous ne soutenons pas Assad, nous soutenons la lutte contre le terrorisme. Sur le terrain, nous ne voyons pas de force réelle plus efficace malgré toutes ses faiblesses que l’armée syrienne», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères. Sergueï Lavrov a en outre ajouté que la Russie «ne défend pas quelqu’un personnellement, mais défend un Etat, un membre de l’Organisation des nations unies à la demande de cet Etat souverain».

Le chef de la diplomatie russe a rappelé une énième fois que le départ de Bachar el-Assad n’aiderait pas à vaincre Daesh. «Je qualifie d’absolument inacceptable que des gens disent : el-Assad s’en va et tout se réglera, nous vaincrons Daesh et le Front al-Nosra et d’autres groupes terroristes», a indiqué Sergueï Lavrov.

Le ministre russe a également souligné que personne ne devait être exclu des négociations sur la Syrie, et notamment les Kurdes. «Nous estimons que c’est mauvais et espérons que dans le futur le plus proche, ceux qui s’opposent à l’inclusion du Parti de l’union démocratique [kurde, PYD] dans les rounds de négociation à Genève, lèveront leurs objections. De plus, il ne s’agit que d’un ou deux pays», a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères.

Son homologue américain John Kerry partage aussi son point de vue selon lequel  toutes les parties doivent prendre part au règlement de la crise en Syrie pour «obtenir un succès».

Depuis la mise en vigueur du cessez-le-feu en Syrie, le niveau de la violence en a considérablement diminué. L’accès de l’aide humanitaire s’est également amélioré dans plusieurs régions syriennes.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales