Russie et USA font pression sur les factions syriennes pour qu'elles respectent le cessez-le-feu

Russie et USA font pression sur les factions syriennes pour qu'elles respectent le cessez-le-feu© Hosam Katan Source: Reuters
La ville syrienne d'Alep

Moscou et Washington ont à nouveau confirmé qu’ils essayaient de trouver une solution pacifique en Syrie, soulignant qu’ils avaient l’intention de «redoubler d’efforts» pour parvenir à un règlement politique du conflit.

Le communiqué conjoint du Groupe de soutien international pour la Syrie publié le 9 mai reconnaît que «des progrès ont été faits dans le cadre du cessez-le-feu» mais souligne qu’il y a certaines «difficultés […] dans plusieurs régions du pays».

Augmentant leurs efforts pour parvenir à la paix, la Russie et les Etats-Unis «ont utilisé leur influence» sur les parties du conflit dans le but «de les inciter à respecter» le cessez-le-feu, entré en vigueur au mois de février dernier. Moscou et Washington ont tous deux appelé les forces régionales à «renoncer aux réponses disproportionnées, aux provocations et faire preuve de retenue».

La Russie exige la cessation «des attaques aveugles contre les civils» et a déclaré que Moscou travaillerait avec les autorités syriennes pour «minimiser les opérations aériennes au-dessus des régions habitées principalement par des civils».

Dans le même temps, Washington travaillera avec ses «alliés régionaux» en les aidant à empêcher l’«afflux de combattants, d’armes ou de soutiens financiers pour les organisations terroristes à travers leurs frontières». Le Groupe de soutien international pour la Syrie a également annoncé qu’il continuerait ses efforts pour empêcher tout «soutien matériel ou financier» à destination de Daesh, du Front Al-Nosra et d’autres groupes qualifiés de terroristes par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s’est entretenu par téléphone avec son homologue américain John Kerry et a indiqué qu’il fallait prendre des mesures pour mettre un terme à l’approvisionnement «des extrémistes» en Syrie via le territoire turc.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»