David Cameron : Daesh et Poutine seraient contents du Brexit

Source: Reuters

A la suite des comparaisons provoquantes de l’ex-maire de Londres, Boris Johnson, qui avait assimilé l’UE à Hitler, le Premier ministre britannique effraie les sympathisants du Brexit en mentionnant le président russe et l’organisation terroriste.

Alors que David Cameron a déjà associé la Russie à Daesh, les qualifiant de menaces internationales, il n’y renonce pas pour autant lorsqu’il s’agit de faire perdre les partisans du Brexit.

«Il vaut la peine de se demander qui serait content si nous quittons [l’UE]», a lancé le Premier ministre britannique lors d’un événement organisé à la mairie de Londres. «[Vladimir] Poutine serait probablement content, je suppose qu’al-Baghdadi serait aussi heureux», a-t-il répondu lui-même, en faisant référence au leader de Daesh, Abou Bakr al-Baghdadi.

D’après David Cameron, la politique «agressive» de la Russie et le renforcement des djihadistes prouvent que le Royaume-Uni devrait rester dans l’Union européenne. «Il est temps de nous serrer les coudes avec nos amis, nos voisins et nos alliés plutôt que disloquer [l’Europe]», a-t-il souligné.

A quelques semaines du référendum qui aura lieu le 23 juin prochain, les partisans du Brexit et ceux qui sont pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne sont au coude-à-coude dans les derniers sondages et les hommes politiques britanniques tentent de faire pencher la balance dans leur camp.

Dans un entretien accordé au Sunday Telegraph, le chef de file du camp pro-Brexit, Boris Johnson, a déclaré que l'Union européenne se comportait comme Adolf Hitler et Napoléon, en essayant de créer un super-Etat.

Lire aussi : Dans un discours enflammé, David Cameron assure que le Brexit entraînerait une guerre mondiale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales