Jimmy Carter : la réunification de la Crimée et de la Russie était inévitable

L'ex-président américain Jimmy CarterSource: Reuters
L'ex-président américain Jimmy Carter

Dans une interview diffusée sur les ondes de la radio «Voix de l’Amérique», Jimmy Carter a répété la déclaration qu’il avait faite il y a un an dans l’émission télévisée The Late Show With David Letterman.

L’ancien président américain Jimmy Carter a réaffirmé sa certitude que «la réunification de la péninsule de la Crimée et de la Russie était un pas inévitable».

«Je crois que ce que j’ai dit avant était juste : les Criméens l’ont voulu autant que les Russes», a rappelé l’ancien président américain. Selon lui, il n’existe pas de perspective immédiate de rupture des relations entre la Russie et la Crimée, ni de retour au statu quo ante.

Jimmy Carter a rappelé que la Crimée avait été une partie de la Russie et que c’est le secrétaire général du comité central du parti communiste de l’Union soviétique Nikita Khrouchtchev qui l’a «donnée» à l’Ukraine, alors que la Russie et l’Ukraine appartenaient au même pays, l’Union soviétique, et que cette cession n’avait qu’un caractère purement technique.

En savoir plus : La Russie dénonce le «langage inacceptable» de Philip Hammond à son égard

Jimmy Carter a donné cette interview après une rencontre du groupe des «Aînés» avec le président russe Vladimir Poutine le 29 mars à Moscou. Ce groupe des «Aînés» a été créé en 2007 à l’initiative de Nelson Mandela et se compose actuellement de l’ancien président de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev, de l’ex-secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan, de l’ancien président américain Jimmy Carter et d’autres ex-leaders mondiaux. A l’issue de la rencontre, les «Aînés» ont appelé au respect des accords de Minsk signé en février 2015.

Vladimir Poutine, Jimmy Carter et Kofi AnnanSource: Reuters
Vladimir Poutine, Jimmy Carter et Kofi Annan

Jimmy Carter a été le 39ème président des Etats-Unis de 1977 à 1981. En 2002, il s’est vu décerner le prix Nobel de la paix pour ces activités de maintien de la paix.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales