Al-Qaïda aurait payé un ancien employé de McDonald's pour qu’il se fasse exploser à Heathrow

Source: Reuters

D’après les éléments d’une enquête américaine, un ancien employé de McDonald's du sud de Londres aurait reçu plus de 6 300 euros pour se faire exploser dans l’aéroport de la capitale anglaise au milieu de passagers américains et israéliens.

Minh Quang Pham, un musulman converti de 33 ans, risque 50 ans de réclusion s’il est reconnu coupable de liens avec le groupe terroriste Al-Qaïda dans la Péninsule arabique, basé au Yémen.

D’après les révélations faites par le Sunday Times, le chef d’Al-Qaida, Anwar al-Awlaki, qui négocie avec les nouveaux adhérents via internet, l’a payé plus de 6 300 euros et lui a offert un ordinateur «propre» pour préparer l’attentat.

Minh Quang Pham, ancien membre du groupe interdit al-Muhajiroun, affilié à Al-Qaïda, voulait dépenser cet argent pour louer une maison au Royaume-Uni, y construire un engin explosif et acheter des matériaux chimiques.

Le chef d’Al-Qaïda qui, dans l’intervalle, avait été tué par un drone américain, aurait demandé à Minh Quang Pham d’inclure des écrous métalliques dans son dispositif pour causer le maximum de victimes possible. De plus, d’après les révélations du renseignement américain, c’est Anwar al-Awlaki en personne qui lui aurait appris à faire des bombes.

«Anwar al-Awlaki a enseigné Minh Quang Pham de cibler la section d’arrivée de l’aéroport international d’Heathrow [...] Il avait l’intention de porter les explosifs dans son sac à dos», aurait-il raconté aux agents de FBI qui l’ont interrogé après son extradition de Grande-Bretagne.

Malgré ces éléments d’enquête, Minh Quang Pham nie avoir planifié cette attaque à Heathrow même s’il a plaidé coupable pour trois chef d’inculpation de terrorisme, dont le «soutien matériel» de l’Al-Qaïda.

En savoir plus : Al-Qaïda déclare ouvertement la guerre à Daesh, une aubaine pour les stratèges américains

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales