Donald Trump appelle les musulmans à la délation

Donald Trump appelle les musulmans à la délation© Jim Urquhart Source: Reuters
Donald Trump

Donald Trump attaque à nouveau les musulmans dans une interview qu’il a accordée à la chaîne de télévision britannique ITV. L’islamisme radical et la détérioration des relations américano-britanniques étaient au centre de son discours.

«Ils [les Musulmans] doivent travailler avec la police. Ils ne les [des gens suspects d’extrémisme] livrent pas. S’ils ne coopèrent pas, cela ne fonctionne pas», s’est insurgé Donald Trump sur les ondes d’ITV. Après sa suggestion d'interdire les muslmans d'entrée sur le territoire américain, le probable candidat républicain à la présidentielle les incite maintenant à dénoncer les terroristes qu'ils connaissent.

D’après le milliardaire, le monde connaît un énorme problème de terreur islamiste, mais des gens n’ont pas voulu voir que «quelque chose de très mauvais» était en train de se passer. «Si vous regardez le monde entier, le monde explose. Et ce ne sont pas des Suédois qui créent ces problèmes, ok ?», a indiqué Donald Trump.

Dans le même temps, Donald Trump a souligné qu’il n’était pas antimusulman, mais «antiterroriste», répondant ainsi aux propos du Premier ministre britannique David Cameron qui avait qualifié de «stupide, conflictuelle et dans l’erreur» sa proposition d’interdire aux musulmans d’entrer aux Etats-Unis. Le milliardaire avait tenu ces propos l’année dernière alors qu’il n’avait pas encore triomphé dans les primaires républicaines et fort de ce résultat, il a remis ça en déclarant que si des hommes politiques critiquaient sa position, des millions de gens dans le monde entier s’étaient rendus compte que Donald Trump avait raison.

Le potentiel candidat républicain, Donald Trump doit encore obtenir l’investiture du parti en juillet prochain, à la présidence américaine en a profité pour déclarer que ses relations avec le Premier ministre britannique David Cameron ne seraient vraisemblablement pas très bonnes. Il a encore décoché quelques flèches contre le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, premier musulman prendre la tête de l’exécutif de la capitale britannique qui l’a traité d’«ignorant» en lui proposant de passer un test de QI.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»