Suède : des livres pour enfants populaires pourraient être interdits car jugés «racistes»

© Capture d'écran du site dn.se

Deux livres du célèbre auteur pour enfants Jan Lööf pourraient être retirés des ventes après qu'une analyse de leurs contenus a révélé qu'ils faisaient un «portrait stéréotypé d'autres cultures». Edités depuis 1966, ces livres sont adorés en Suède.

«Ils m'ont donné un ultimatum, soit je retirais les illustrations des livres, soit ils ne seraient plus édités» a confié l'auteur au quotidien suédois Dagens Nyheter.

Les deux livres incriminés, Morfar är sjörövare, en français Grand père est un pirate et Ta fast Fabian, Attrapez Fabien ont affolé les éditions Bonnier Carlsen, qui estiment que le choix des personnages nourrit les stéréotypes et fait un lien entre populations du Moyen-Orient et banditisme.

Publié en 1966, Grand père est un pirate a été traduit en plusieurs langues et raconte l'histoire d'un personnage qui rencontre un vendeur de rue appelé Abdullah, ainsi qu'un méchant pirate répondant au nom de Omar. Le tweet ci-dessous montre ces personnages.

L’autre livre publié en 1997 contient des images d’un joueur de bongo portant des bracelets, une jupe et des lunettes de soleil alors que le reste du groupe porte des vêtements normaux.

© Capture d'écran du site dn.se

Sur les réseaux sociaux suédois, Jan Lööf a reçu un soutien général de la plupart des internautes qui se demandent si la censure n’est pas allée trop loin.

Une porte-parole de Bonnier Carlse, libraire-éditeur suédois, a déclaré à ce sujet : «Cela concerne des représentations stéréotypées d’autres cultures, ce qui n’est pas si bizarre, considérant que toutes les images ont été créé dans un contexte, en son temps, qui évolue. Si vous avez des racines moyen-orientales, par exemple, vous pouvez vous agacer d’être rarement présenté comme quelqu’un de bien dans la littérature.»

Dépité par ces accusations, Jan Lööf refuse de changer ses illustrations. «J'ai 76 ans, je n'ai aucunement l'intention de m'enquiquiner à changer mes livres», plaide-t-il.

Très populaires en Suède, les ouvrages de jan Lööf étaient appréciés au point d’être, à une époque pas si lointaine, distribués dans les restaurants McDonald's.

Mais ce n’est pas la première polémique du genre en Suède qui a déjà connu d’autres précédents de ce style. En 2012, des affiches d’un film pour enfants avaient été retirées, au motif que l'un des personnages noir était présenté de façon caricaturale, avec de grosses lèvres et des cheveux crépus. La même année, plusieurs voix avaient demandé la démission de l'ancienne ministre de la culture pour racisme, après qu'elle ait dessiné une femme noire nue sur un gâteau.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales