La situation s’aggrave autour Tchernobyl

L'incendie aux alentours de Tchernobyl© Andreï Kravchenko Source: Reuters
L'incendie aux alentours de Tchernobyl

Les incendies de forêt qui se déchaînent aux alentours de Tchernobyl se sont aggravés hier soir. De «soudaines rafales de vent» ont créé une «grave menace de propagation» des fumées contaminées, a déploré Arsen Avakov.

L’incendie qui s’est déclaré à quelque 20 kilomètres de la centrale nucléaire de Tchernobyl a déjà dévasté 400 hectares de forêt mais aucune information officielle n’a pour l’heure été communiquée. Les autorités n’excluent pas un acte criminel étant donné que plusieurs foyers ont été constatés.

Dans la nuit de mardi à mercredi, des habitants de la zone ont été évacués par les forces de l’ordre ukrainiennes. «Certaines personnes habitent illégalement dans plusieurs villages, en particulier à Loubianke et Ilintsakh. Les forces de l’ordre de la zone de la centrale nucléaire les ont acheminées en lieu sûr. Le bétail et leurs biens ont également été emportés», lit-on dans un communiqué de la police. 

Quelques 300 pompiers, 50 véhicules d’urgence, un hélicoptère et deux avion An-32 ont été envoyés dans la zone mais le sinistre n’a pas encore pu être maîtrisé.

«On manque cruellement de véhicules, on a besoin d’au moins 12 hélicoptères d’urgence mais nous n’en possédons que deux», a annoncé le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk, qui s'était rendu mardi dans la zone sinistrée.

L'incendie près de Tchernobyl est un «problème international global» 

Le plus grand danger pour l’Ukraine et pour les pays qui l’entourent, ce sont les particules radioactives contenues dans les fumées qui s’envolent vers le ciel, même si la centrale de Tchernobyl n’est pas directement touchée par l’incendie. Si les autorités se veulent rassurantes en affirmant que «les niveaux de radiation à Kiev et dans la région de Kiev sont stables», la situation reste dangereuse.

Le professeur de biologie de l’Université de Californie du Sud Timothy Mousseau estime que pour l’instant, ce sont les pompiers qui courent le plus de risques. «Vous ne voudriez pas vous trouver dans le sens du vent et recevoir ces fumées. Je crois que les pompiers courent le plus grand danger, ils doivent y aller et seront contraints de respirer cet air contaminé», a expliqué le professeur.

Pour Timothy Mousseau, ce problème n’est pas uniquement celui de l’Ukraine, mais celui de la communauté internationale dans son ensemble.

«Comme je l’ai dit, cette fumée est hautement contaminée et le sera probablement plus si cet incendie continue sur sa trajectoire vers le Nord. Il s’agit clairement de trouver une solution à un problème international global car toute cette région doit être assainie. Il ne s’agit pas que du réacteur, mais de toute la région qui l’entoure. Comme le montre cet incendie, l’un des problèmes est que cette région est hautement contaminée et restera contaminée pour pas mal de temps», a-t-il fait remarquer.

L'Ukraine avait célébré dimanche le 29ème anniversaire de l'explosion du réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl qui avait non seulement contaminé l’Ukraine, la Biélorussie et la Russie, mais toute l’Europe occidentale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales