Bavière : un ministre traite les noirs des «nègres» mais porte plainte si on le traite de consanguin

Source: Reuters

Le ministre bavarois de l'Intérieur a un sens de l'humour sélectif. Alors qu'il avait évoqué les «nègres merveilleux» à la télévision, il s'est offusqué qu'un avocat d'origine africaine l'ait qualifié de «merveilleux produit de la consanguinité».

Bataille médiatique de noms d'oiseau en Allemagne. Tout a commencé l'été dernier, après que le ministre bavarois de l'Intérieur Joachim Herrmann a traité le chanteur populaire Roberto Blanco de «nègre merveilleux» lors d'une émission télévisée. «Roberto Blanco a toujours été un nègre merveilleux qui a toujours merveilleusement plu à la plupart des Allemands. [...] Et au FC Bayern [de Munich], il y en a aussi beaucoup avec la peau noire qui jouent et les fans du FC Bayern trouvent ça très bien», a t-il lâché comme si de rien n'était. 

Avec cette diatribe, le ministre entendait montrer sa tolérance vis à vis d'autres cultures et son point de vue favorable à l'immigration, alors que son gouvernement débattait de la crise des migrants. Si Roberto Blanco avait pris son commentaire avec humour, le traitant à son tour de «merveilleux blanc», la boulette n'a pas fait rire sur les réseaux sociaux, où elle a provoqué un déluge de réactions outrées, qualifiant de racistes les propos de Joachim Herrmann. 

Au-delà des réseaux, les propos du ministre ont également indigné un avocat allemand d'origine africaine, David Schneider-Addae-Mensah, qui a décidé de prendre sa plume pour rédiger une lettre ouverte qu'il a terminée en saluant son interlocuteur comme «un merveilleux produit de la consanguinité». 

Joachim Herrmann ayant moyennement apprécié la plaisanterie, il décide de présenter la lettre de l'avocat à la police, ce qui vaudra une amende à son auteur. 

La surenchère s'arrêtera là, les procureurs ayant estimé que l'accusation de consanguinité avait été trop loin mais qu'elle était néanmoins méritée en raison de la provocation raciale initiale. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales