Le Centre de contrôle russe des vols spatiaux considère que le cargo Progress est perdu

Le lancement de la fusée Soyouz avec le cargo de ravitaillement Progress© Oleg Ourosov
Le lancement de la fusée Soyouz avec le cargo de ravitaillement Progress

Les spécialistes du Centre de contrôle de vols spatiaux russe ont annoncé qu’ils n’essaieraient plus de reprendre le contrôle du cargo Progress, a fait savoir à l’agence Interfax, une source au sein du programme spatial russe.

Le vaisseau a entamé sa descente dans l’atmosphère et les débris atteindront la Terre entre le 7 et le 11 mai, a expliqué l’interlocuteur de l’agence. Les spécialistes russes continueront de surveiller la descente de vaisseau pour pouvoir signaler l’heure et le lieu précis de la chute des débris.

Selon l’agence TASS, tous les lancements de fusées Soyouz seront suspendus jusqu’à ce que les causes de la défaillance qui a provoqué à la perte du signal de Progress soient déterminées. L’envoi d’un nouvel équipage vers la Station spatiale internationale sera lui aussi très probablement reporté.

Auparavant, une source du secteur aérospatial estime qu’il est peu probable d’assister à un arrimage entre le cargo Progress et la station spatiale internationale (ISS), même en régime manuel, si Progress continue à tourner sur lui-même.

«Honnêtement, seul un miracle peut sauver le vaisseau. La télémétrie ne marche pas. Si on ne réussit pas à arrêter le mouvement du cargo sur lui-même, la manœuvre d’arrimage en régime manuel serait trop dangereuse : on peut perdre l’équipage et la station», a fait savoir la source.

La fusée Soyouz transportant le vaisseau Progress a été lancée à 10h09 (heure de Moscou) depuis le cosmodrome Baïkonour, au Kazakhstan. Mais elle n’a pas atteint l’altitude prévue, ce qui a entraîné une perte du signal transmettant les données de télémétrie parce que Progress ne se trouvait pas à l’endroit prévu. De plus, le cargo tourne sur lui-même et il est impossible d’enrayer ce mouvement depuis la Terre en raison de l’impossibilité d’entrer en contact avec lui.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales