Allemagne : des cours pour apprendre à draguer aux migrants (VIDEO)

© Hannibal Hanschke Source: Reuters

Un centre d’éducation allemand apprend aux migrants les façons d’approcher et de faire connaissance avec des femmes occidentales. Lors ces leçons, des demandeurs d’asile apprennent que «Non veut vraiment dire non» et les règles d’hygiène de base.

«Comment parle-t-on aux Allemandes ?» C’est la question à laquelle le sexologue Christian Zech fait face lors des cours qu’il donne aux migrants. Il travaille dans le centre Pro-Familia spécialisé dans la sexualité, le partenariat et la planification familiale, qui fonctionne grâce à des dons et à des subventions gouvernementales.

La chaîne de television Bayerischer Rundfunk a pu filmer l’un des cours dans lequel les migrants apprennent à bien s’entendre avec les femmes occidentales.

Aujourd’hui, les centres de Pro-Familia des villes d’Ingolstadt, de Neubourg et d’Eichstätt enseignent aux jeunes immigrés la façon de tisser des relations avec les femmes dans le pays où ils veulent établir leur nouveau foyer. Il est néanmoins nécessaire de posséder les bases de la langue allemande pour pouvoir y participer.

«La majorité [d’entre eux] ne sait pas comment approcher une personne de sexe opposé dans ce pays», constate Christian Zech. Et pour enseigner à ces réfugiés le comportement approprié pour flirter, l’aide de femmes est indispensable. L’une d’entre elles, «Jenny», parle aux jeunes migrants et leur fait des commentaires sur la façon dont ils se comportent.

Elle leur donne des conseils sur la façon de procéder, comme «Avance-toi lentement, pas à pas», «Ne sois pas intrusif», «Ne saute pas sur une femme parce qu’elle te plaît».

A la fin du cours, Christian Zech leur précise fermement que «Non veut vraiment dire non» et ensuite, les participants reçoivent des fiches de rappel des règles d’hygiène sexuelle. Il y apprennent aussi qu’être violent dans une rencontre amoureuse est contreproductif et infructueux.

«Aujourd’hui, j’ai appris à parler correctement», partage Sadik, venu de Somalie et qui habite l’Allemagne depuis deux ans, ce qui ne l’empêche pas de visiter ce cours d’intégration.

L’attitude de la population allemande envers les migrants a fait un virage à 180 degrés pour devenir franchement négative, après une vague d’agressions sexuelles à Cologne, le soir de la Saint-Sylvestre. Le gouvernement allemand a essuyé de fortes critiques pour avoir, dans un premier temps, pratiqué un politique très accueillante envers les migrants.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales