La police autrichienne conseille aux blondes de se teindre en brunes pour ne pas se faire agresser

© Capture d'écran du compte de Twitter @Heute_at

Une étudiante attaquée par quatre hommes à la Gare de l’Ouest, à Vienne, affirme que la police l’en a rendue responsable à cause de ses cheveux blonds, ses vêtements sexy alors qu’elle attendait son train.

«Après l’attaque, ils [la police] m’ont dit que les femmes ne doivent pas être seules dans les rues après huit heures du soir. Ils m’ont donné un autre conseil, que je colore mes cheveux en noir et que je ne m’habille pas de manière aussi provocatrice. Indirectement, cela signifie que je suis partiellement responsable de ce qui m’est arrivé. C’est une insulte», a confié Sabina, jeune fille de 20 ans dont on ne connaît que le prénom, au journal autrichien Heute.

Sabina attendait son train dans la gare principale de Vienne quand elle a été attaquée par quatre hommes, des Afghans, comme elle affirme. D’abord un homme s’est approché d’elle et lui a touché ses cheveux blonds. «Il m’a fait savoir qu’il n’y avait pas ou très peu de femmes blondes dans sa culture», explique la jeune femme. Après qu’elle lui a dit de la laisser, il est parti, avant de revenir un peu plus tard avec trois autres hommes qui ont volé son sac à main et ses cartes de crédit. Ils l’ont ensuite battue jusqu’à la faire tomber par terre avant de prendre la fuite, tout cela sous l’œil impassible de témoins qui n’ont pas bronché, a déploré la jeune fille.

Sabina s’est adressée à la police qui lui a dit qu’elle devrait se teindre les cheveux en foncés, s’habiller de manière moins provoquante et sortir accompagnée, le soir après 20h… Une attitude qui, selon Sabina, va l’encontre du bon-sens.

Lire aussi : Ippon ! Un migrant accusé de viol terrassé par une gardienne de prison en Autriche

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales