L’opération saoudienne a provoqué une catastrophe humanitaire au Yémen

Une fille yéminite porte de l'eau © Khaled Abdullah Source: Reuters
Une fille yéminite porte de l'eau

Le Représentant du mouvement syrien de la jeunesse au Royaume-Uni s’indigne de la catastrophe humanitaire qui s’est développée au Yémen à cause du déséquilibre des forces lors de l’intervention de la coalition arabe emmenée par l’Arabie saoudite.

Le Yémen fait les frais de l’opération «Tempête décisive» qui a plongé le pays dans une crise humanitaire. Selon l’ONU, plus de 13 millions de personnes souffrent du manque de produits de première nécessité. De plus, les pénuries de carburant, d’électricité et d’eau potable menacent la santé de la population car elles peuvent entraîner la propagation de certaines maladies.

Les débris d'une maison au Yémen© Mohamed al-Sayaghi Source: Reuters
Les débris d'une maison au Yémen

Le Yémen importe 90% de ses produits alimentaires, essentiellement par voie maritime. Mais au cours de ces dernières semaines, les forces de la coalition arabe ont bloqué les ports yéménites, restreignant du même coup l’approvisionnement alimentaire du pays. Selon les données de l’ONU, dix navires chargés d’aide humanitaire attendent toujours l’autorisation d’accéder aux différents ports du pays. L’ONU affirme que l’un de ces navires transporte 13 500 tonnes de riz. Six autres sont remplis de carburant, de blé et de produits pour la construction.

Les Saoudiens empêchent également les livraisons d’aide par voie aérienne. La semaine dernière, deux avions iraniens chargés d’aide humanitaire qui se dirigeaient vers le Yémen ont été contraints de faire demi-tour par les forces de la coalition. Vendredi 24 avril, le ministère iranien des Affaires étrangères a exprimé son mécontentement.

«Nous réfléchissons à toutes les options qui pourraient aider le peuple yéménite, à l’envoi immédiat d’aide humanitaire et au transfert des blessés», avait annoncé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, le 25 avril.

Une question cruciale

Dans une interview octroyée à RT, le représentant du mouvement syrien de la jeunesse au Royaume-Uni Danni Makki a déclaré que la question de l’alimentation était cruciale pour le Yémen étant donné qu’il se trouve dans une zone extrêmement sèche. «Le Yémen est un pays très sec, la terre y est très aride. C’est pourquoi il est très, très difficile d’avoir accès à l’eau. Je voudrais souligner que nous n’avons pas d’eau, pas de réserves, pas d’électricité», a expliqué Danni Makki.

«Nous avons des pannes de courant à cause des frappes aériennes saoudiennes. Les communications ont même été interrompues, comme on le voit aujourd’hui, en raison du manque de carburant… des équipements de télécommunications en ont besoin pour fonctionner», a poursuivi l’intéressé.

Les enfants yéminites © Khaled Abdullah Source: Reuters
Les enfants yéminites

Selon le bilan publié le 23 avril par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les hostilités au Yémen ont causé la mort de 1080 personnes et au moins 4 352 autres ont été blessées.

«Au Yémen, la population souffre au quotidien, d’après les Nations unies c’est une catastrophe», a encore déploré Danni Makki qui résume la situation d’une formule lapidaire : «le pays le plus riche du monde arabe bombarde le pays le plus pauvre du monde arabe».

«Le fait que l’Arabie saoudite pourrait avoir des intérêts humanitaires au Yémen n’a aucun fondement… Cela l’aide à lutter contre les rebelles houthis aux dépens de la totalité de la population yéménite. L’Arabie saoudite utilisera tous les moyens dont elle dispose pour atteindre son objectif géopolitique au Yémen, qu’elle n’a, jusqu’à présent, toujours pas atteint», a expliqué le représentant du mouvement syrien de la jeunesse au Royaume Uni.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales