Attentats de Paris : la mère de Hasna Aït Boulahcen va porter plainte pour le «meurtre» de sa fille

Attentats de Paris : la mère de Hasna Aït Boulahcen va porter plainte pour le «meurtre» de sa fille© Capture d'écran
Hasna Aït Boulahcen a trouvé la mort aux côtés de son cousin Abdelhamid Abaaoud

Convaincue que la jeune fille, tuée par le Raid lors de l’assaut de Saint-Denis le 18 novembre 2015, n’était pas une terroriste, sa mère s’apprête à saisir la justice afin de connaître les circonstances exactes de sa mort.

«Hasna a été tuée gratuitement», a assuré madame Aït Boulahcen au micro de la chaîne télévisée France 3.

«Pourquoi ont-ils tué Hasna ? Elle a crié "au secours, au secours, laissez-moi sortir". Pourquoi la police ne l'a-t-elle pas laissé sortir ? Elle n'est pas une terroriste, elle n'a rien fait, pourquoi l'ont-ils tuée ?», a-t-elle poursuivi, faisant référence aux dernières paroles de sa fille avant d'être tuée par le Raid.

Hasna Aït Boulahcen avait aidé son cousin Abdelhamid Abaaoud à trouver un repère à Saint-Denis, alors que ce dernier était traqué pour sa participation, le 13 novembre 2015, aux attentats de Paris.

Le 18 novembre, la jeune fille de 26 ans a trouvé la mort lors de l'assaut du Raid sur la planque, où elle se trouvait en compagnie de son cousin. Dans des enregistrements audio publiés par la suite, on l’entend hurler «laissez-moi sortir» à l’attention des forces de l’ordre.

Mais pour sa mère, Hasna, décrite comme une fille «fragile», «naïve» et «gentille», s’est fait «tourner la tête» par Abaaoud. L’avocat de la famille, Fabien Ndoumou, assure qu'elle «était sous pression de son cousin. Il lui a dit : "Si tu ne viens pas, je vais tuer les membres de ta famille et les enfants de tes amis"». Dès lors, poursuit-il, «elle n’est ni une terroriste, ni une complice. Elle a (…) le statut de victime».

Une plainte va être déposée par la famille auprès du tribunal de Bobigny pour meurtre et non-assistance à personne en danger.

Lire aussi : Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats de Paris, aurait échappé à la police grecque

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»