Le service de renseignement suisse a identifié 400 djihadistes potentiels sur les réseaux sociaux

© Dado Ruvic Source: Reuters

La menace terroriste augmente en Suisse : de plus en plus personnes deviennent djihadistes et le pays risque devenir une cible de Daesh. Ces perspectives décevantes figurent en toutes lettres dans le rapport des services suisses de sécurité.

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a détecté au moins 400 partisans de l’islam radical dans le pays sur les réseaux sociaux, a déclaré le directeur de l’organisation, Markus Seiler.

Selon lui, environ 70 personnes de cette liste se sont rendues dans des zones de conflit pour combattre aux côtés de groupes terroristes, et notamment Daesh. Douze d’entre eux sont revenus en Suisse. Ils représentent une menace pour la sécurité mais des procédures pénales ont déjà été entamées à leur encontre.

L’année dernière, les services de sécurité ont identifié, sur les réseaux sociaux, 300 utilisateurs qui pourraient être liés au terrorisme.

Dans son rapport annuel, le SRC constate aussi que la menace terroriste a augmenté dans l’ensemble de l’Europe, un phénomène contre lequel le service helvétique met en garde et qu’il explique par le fait que Daesh envoie sur tout le continent des combattants préparés. Le rapport précise enfin que la Suisse ne figure pas parmi les cibles principales de l’organisation terroriste Etat islamique même si le drapeau national suisse apparaît dans une vidéo de Daesh qui menace d’attaquer 60 pays, dont la Suisse.

Lire aussi : En Suisse, l’écolier qui ne voulait pas serrer la main de son enseignante a un faible pour Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales