Le renforcement des mesures de sécurité à Zaventem provoque un immense chaos (PHOTOS, VIDEO)

© @travelalala / Instagram

Les nouvelles mesures de sécurité mises en place pour la réouverture du hall de départ de l’aéroport de Bruxelles soufflé par l’attentat du 22 mars ont provoqué d’immenses bouchons. Des milliers de passagers ont dû y patienter plusieurs heures.

D'immenses bouchons à l'entrée dans le hall de départ de l’aéroport de Bruxelles

D’immenses files de voyageurs se sont formées dans l’aéroport de Bruxelles Zaventem au lendemain de la réouverture partielle du hall de départ où des terroristes s’étaient fait exploser le 22 mars dernier.

Pour franchir les contrôles de sécurité mis en place après ce drame, certains voyageurs ont dû prendre leur mal en patience pendant plus de deux heures.

L’agence de presse Belgra rapporte, que certains d’entre eux ont même raté leur vol.

«On rencontre toujours des difficultés le premier jour d'importantes modifications opérationnelles. Nous évaluerons et corrigerons les procédures, la situation devrait déjà s'améliorer dans les prochains jours», a promis la porte-parole de l’aéroport, Nathalie Van Impe.

Personne n’est épargné. Selon le site Lalibre.be, l’ex-Premier ministre belge Yves Leterme a raté son vol le 1er mai, après avoir attendu pendant deux heures et demie à l’aéroport. Ce dernier recommande actuellement aux passagers d’arriver avec trois ou quatre heures d’avance par rapport à celle de leur vol.

De nombreuses photos montrant quantités d’usagers de l’aéroport en train d’attendre ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

4 hours just to get into the airport and missed my flight. And there is no air Canada rep in the building. #fml

A photo posted by clifford moscovitch (@cliff_mosco) on

#brusselsairport #security #longlines #patience #respect #Pittsburgh #SSPC #Boardmeeting

A photo posted by Gunnar Ackx (@bel_pistolero) on

Le président de l’aéroport de Zaventem Marc Descheemaecker s’est pour sa part indigné de la longueur des files d’attente. Il a qualifié cet incident de «farce» à laquelle il faut remédier le plus vite possible. «Nous nous tirons une balle dans le pied et nous rendons ridicules à l'étranger», a-t-il écrit sur sa page Facebook. «M*rde... 40 jours à travailler jour et nuit à la réouverture de l'aéroport et quelques délégués des syndicats policiers s'accrochent à ce système de pré-filtrage ridicule. Supprimez ça... supprimez ça...», a-t-il déploré sur le réseau social.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales