Partir en Syrie pour… aider les enfants : l’excuse bizarre des terroristes présumés

Source: Reuters

Un couple italien de terroristes présumés a déclaré qu’ils voulaient se rendre en Syrie, non pas pour combattre auprès des terroristes mais pour aider les enfants à ne pas rejoindre le groupe terroristes Etat islamique (EI).

Le 28 avril, la police italienne a arrêté l’ancien champion de kickboxing d’origine marocaine, Abderrahim Moutaharrik, âgé de 28 ans, et sa femme, Salma Bencharki, en Lombardie car ils se préparaient à partir pour la Syrie. Mais le couple a nié toute implication avec les groupes terroristes, avançant pour sa défense, qu’il avait l’intention d’aider les enfants syriens à ne pas rejoindre les rangs des terroristes.

«J’ai vu des images d’enfants qu’on torture en Syrie et je voudrais y aller pour les aider et non pas rejoindre Daesh», a déclaré Abderrahim Moutaharrik lors de son interrogatoire dans la prison San Vittore à Milan.

L’épouse du champion a répété la même histoire aux juges. D’après les éléments récoltés lors de l’enquête, le coupe avait l’intention de partir en Syrie avec leurs deux enfants, âgés de deux et de quatre ans.

Le couple a en outre nié avoir eu l’intention de commettre des crimes ou des attentats en Italie ou en Europe. «Ils ont dit aux magistrats qu’ils avaient grandi en Italie et n’avaient jamais voulu blesser personne», a précisé leur avocat, Francesco Pesce.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales