Contrôle étatique: le rédacteur en chef d'une chaîne de télévision pro-kurde a été arrêté à Istanbul

- Avec AFP

Source: Reuters

Les autorités turques ont arrêté le rédacteur en chef d'une chaîne de télévision pro-kurde en raison des tweets qu'il avait postés sur son compte, a annoncé IMC TV, alors que l'inquiétude grandit dans le pays en raison du musellement de la presse.

Le 30 avril, Hamza Aktan a été arrêté par la police qui a effectué une descente à son domicile d'Istanbul, a précisé la chaîne pro-kurde IMC TV dans un communiqué sur son site web.

Il a été relâché sous contrôle judiciaire après une douzaine d'heures de détention, mais devra répondre de l'accusation de propagande «pour un groupe terroriste». La police l'a interrogé sur des tweets qu'il avait postés en 2015 et lui a demandé pourquoi il avait retweeté les opinions de deux influents commentateurs kurdes.

Hamza Aktan est un journaliste renommé qui a travaillé pour plusieurs médias en Turquie et qui a publié le  livre Le citoyen kurde.

«Dès le début, il y a eu une répression et des pressions contre IMC TV et contre la liberté d'expression», a déploré le directeur de la chaîne, Eyup Burc, avant d'ajouter : «Malheureusement, cela va continuer.»

IMC TV est une chaîne de télévision privée créée en 2011, avait déjà annoncé fin février que les autorités avaient ordonné à l'opérateur satellite Turksat de cesser de diffuser cette chaîne, pour avoir retransmis de la «propagande terroriste». Elle a cependant continué à diffuser ses programmes par internet.

La chaîne est considérée comme la seule télévision pro-kurde de Turquie, bien évidemment, opposée à la ligne du gouvernement.

Lire aussi : Libre de ne pas quitter le pays : l’éditorialiste néerlandaise arrêtée, toujours retenue en Turquie

Les médias pro-kurdes font l'objet d'une surveillance accrue des autorités depuis qu'après deux ans d'accalmie, de violents combats ont repris l'été dernier entre les forces turques et les rebelles du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le sud-est anatolien.

Le gouvernement islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002 est régulièrement montré du doigt par les ONG de défense des droits de l'homme et de la presse, qui lui reprochent d'exercer des pressions croissantes sur les médias et l'accusent de vouloir museler la presse indépendante.

Istanbul : des gaz lacrymogènes pour les manifestations du 1er mai

La police turque a empêché un petit groupe de manifestants d'atteindre l’iconique place Taksim à Istanbul pour le défilé du 1er mai. Des heurts ont éclaté lorsque les forces de sécurité ont commencé à retenir les membres du groupe et dans l’action, un policier a été vu en train de vaporiser du gaz lacrymogène. Les forces de sécurité ont retenu la plupart des membres du groupe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales