Ancien militant de l'EI : les frappes de la coalition ne provoquent que l’expansion de djihadistes

Source: Reuters

L'ancien combattant britannique de Daesh, Harry Sarfo, a déclaré dans une interview accordée au journal The Independent que les frappes de la coalition menées par les Etats-Unis poussaient un nombre croissant de volontaires à rejoindre Daesh.

«La campagne de bombardements menée par la coalition fait croître le nombre de leurs recrues, plus d'hommes et de jeunes veulent lui [Daesh] consacrer leur vie car ils ont perdu leurs familles dans ces bombardements», a déclaré Harry Sarfo aux journalistes de The Independent.

«Avec chaque nouvelle bombe, ils vont apporter de la terreur à l’Occident. Les djihadistes savent que le monde occidental a peur de déployer ses troupes. Mais si un jour les soldats arrivent, ils verront beaucoup de djihadistes qui les attendent. Ils pourront faire tout ce qu’il faut pour la promesse du paradis», a-t-il conclu.

Harry Sarfo, âgé de 27 ans, est né en Allemagne. Quand il était adolescent, sa famille a déménagé à Londres où il a continué ses études. Mais en 2010, il a braqué un supermarché avec des amis. Condamné à deux ans de réclusion, il a alors rencontré un salafiste considéré comme «dangereux» par les autorités de Brême. Il s’est converti à l’islam. Après être sorti de prison, il a essayé une première fois de se rendre en Syrie mais les autorités turques l’ont arrêté. La deuxième fois a été la bonne : il a réussi à rejoindre les djihadistes dans un camp d’entraînement à Racca.

Pourtant, après avoir vu les violences de Daesh dans la réalité, il a décidé de quitter l'organisation terroriste. Au total, il aura passé trois mois au sein de l’organisation terroriste. Il attend aujourd'hui d'être jugé. 

Lire aussi : Staffan de Mistura à RT : pas de plan B en Syrie, le statut des terroristes doit être clarifié

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales