Moscou accuse Obama de violer la souveraineté de la Syrie en y envoyant 250 militaires

Des militaires américains (archive)© Omar Sobhani Source: Reuters
Des militaires américains (archive)

La Russie a exprimé son inquiétude concernant le déploiement de 250 militaires américains à Roumeilan, en Syrie, sans le consentement du gouvernement syrien. Le 25 avril, Barack Obama a en effet confirmé l’envoi de 250 soldats de plus en Syrie.

«Nous ne pouvons qu’être préoccupés par le fait que telles actions sont effectuées par les Etats-Unis sans le consentement de la République arabe syrienne», a confié à l’agence de presse russe TASSle vice-ministre russes des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, concernant l’arrivée prochaine de soldats américains en Syrie.

«C’est une violation de souveraineté», a-t-il ajouté. «Je souligne qu’une évaluation politique officielle similaire a été déjà faite par Damas et que nous exprimons notre solidarité totale avec cela», a ajouté le diplomate russe.

Le 25 avril, le président américain Barack Obama a confirmé son intention d’augmenter la présence militaire américaine en Syrie en déployant 250 militaires supplémentaires portant leur total à 300. Selon le président américain, ces soldats aideront à expulser Daesh.

Cette mesure a suscité la perplexité parce qu’elle contredit la promesse de «ne pas déployer de militaires américains au sol en Syrie» qu’avait faite Barack Obama en 2013. Il avait déjà rompu cet engagement l’an dernier pour la première fois en envoyant 50 soldats des forces spéciales en Syrie, qualifiant cet acte de mesure «contreterroriste» et non pas de premier pas avant un engagement au sol.

Le 27 avril, près de 150 militaires américains sont arrivés dans la ville de Roumeilan, contrôlée par les Kurdes dans le Nord-Est de la Syrie, a rapporté l’agence de presse syrienne SANA. Une source affirme qu’une partie du contingent s’est immédiatement rendue au Nord de la province de Racca.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales