Californie : 20 manifestants anti-Trump arrêtés lors d’affrontements avec la police

© Mike Blake Source: Reuters

Des centaines d’opposants à Donald Trump ont bloqué le trafic dans le Comté d’Orange, en Californie. La manifestation a dégénéré en affrontements avec la police, dont certains véhicules ont été endommagés par des jets de pierres.

Une foule de personnes était rassemblée pour protester contre la politique migratoire proposée par Donald Trump qui suggère de construire un mur le long de la frontière américano-mexicaine et a qualifié de violeurs les nombreux Mexicains qui parviennent à entrer aux Etats-Unis.

Les manifestants se sont divisés en deux groupes. Un premier «scandait des slogans pacifiquement et de temps en temps chantait et dansait», alors que le second brisait les vitres des voitures de police, rapporte la chaîne de télévision CBS News. D’après le journal Los Angeles Times, les pneus d’un véhicule de police ont même été crevés.

Sur les panneaux brandis par les manifestants, on pouvait lire : «Virez Trump» ou «Construisez un mur autour Trump».

Une partie de la foule en colère a utilisé des bancs pour bloquer l’entrée de la route 55 près de l’amphithéâtre du Comté d’Orange où des partisans de Donald Trump s’étaient rassemblés. Ils ont lancé des pierres et d’autres débris contre des voitures qui passaient.

Le bureau du shérif du Comté a signalé sur Twitter qu’environ 20 personnes avaient été arrêtées, ajoutant que les affrontements n’avaient fait que très peu de blessés.

Ce n’est pas la première fois que des événements violents se déroulent en marge d’un rassemblement de campagne de Donald Trump.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales