Suisse : un colombophile poursuivi pour avoir tué un faucon protégé avec un pigeon kamikaze

Source: Reuters

Un colombophile est poursuivi pour avoir tué un faucon en l'empoisonnant avec un pigeon kamikaze, à Zurich, le dernier acte d'une série d'incidents du même type.

L'homme de 42 ans a avoué à la police avoir tué en août 2015 un faucon pèlerin, une espèce protégée en Suisse, en enduisant d'un pesticide interdit le dos d'un pigeon avant de l'envoyer dans les griffes du faucon, rapporte le journal Zurich Neue Zürcher Zeitung.

Le colombophile a acheté le pesticide hautement toxique en Serbie et l'a illégalement importé en Suisse. Il a ensuite choisi un de ses 200 pigeons sur lequel il a étalé le produit chimique avant de le libérer. L'oiseau a ensuite été attaqué et mangé par le faucon, qui est décédé d'une mort «atroce», selon le journal.

L'association suisse de protection des oiseaux Bird Life Schweiz (SVS) a confirmé l'histoire et se félicite de cette inculpation. Elle espère pouvoir trouver le coupable d'une série de meurtres de faucons dans la région de Zurich au cours des dernières années. L'organisation a été prévenue par son équivalent serbe, qui a vu que les utilisateurs d'un blog serbe s'étaient vantés de l'intoxication de faucons en Suisse. SVS a ensuite installé plusieurs webcams dans divers endroits de Zurich pour pouvoir filmer un faucon mangeant un pigeon empoisonné.

Une peine d'emprisonnement de 11 mois et une amende de 4 000 francs

«Les empoisonnement de faucons pèlerins sont un problème depuis de nombreuses années. A Bâle et à Zurich il y a eu beaucoup de meurtres», a indiqué le directeur général adjoint de la SVS Christa Glauser. «Avec les faucons qui se reproduisent très lentement, il y a un énorme problème. Dans certaines régions, la population a été réduite de 50%», a-t-elle poursuivi.

Selon les recherches effectuées par le journal de Zurich, l'homme mis en cause fait partie d'un groupe de colombophiles de la ville suisse qui organise des concours non officiels de durée de vol d'oiseaux la plus longue. Régulièrement des oiseaux ne revenaient pas à cause des faucons qui leur font la chasse, ce qui aurait convaincu l'accusé de tenter de tuer les faucons.

Le procureur a réclamé une peine d'emprisonnement de 11 mois et une amende de 4 000 francs suisses, citant plusieurs chefs d'accusation notamment de cruauté envers les animaux, de violation des lois sur l'environnement, les produits chimiques et la protection des animaux sauvages. «Nous espérons que cela va dissuader les gens de faire la même chose», a déclaré Christa Glauser.

Lire aussi : Internet à la rescousse des éléphants cambodgiens tués à la tâche lors de promenades pour touristes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales