Au lendemain de la victoire de l’extrême droite, l'Autriche restreint son droit d'asile

Source: AFP

Mercredi 27 avril, le parlement autrichien a adopté un projet de loi controversé restreignant drastiquement le droit d'asile, sur fond de montée de l'extrême droite dans ce pays qui a accueilli 90 000 réfugiés en 2015.

La nouvelle loi, adoptée par 98 voix contre 67 est l'une des plus strictes d'Europe. Elle limite notamment à trois ans l'octroi initial du droit d'asile et prévoit la possibilité de décréter un «état d'urgence» migratoire au cours duquel les migrants seraient bloqués aux frontières sans même pouvoir formuler une demande d'asile.

Elle a été élaborée par la grande coalition du chancelier social-démocrate Werner Faymann (SPÖ) et du vice-chancelier conservateur Reinhold Mitterlehner (ÖVP), et a été adoptée par 98 voix contre 67, avec les suffrages des deux partis qui composent l'équipe gouvernementale. 

En revanche, l'opposition écologiste (Verts) et libérale (Neos), ainsi que quatre députés SPÖ ont voté contre, estimant que cette législation met à bas le droit d'asile. Le parti d'extrême-droite FPÖ (opposition), a également rejeté le texte qu'il estime insuffisamment restrictif. 

Cette mesure parlementaire intervient alors que le parti autrichien d’extrême droite, Liberté pour l’Autriche, mené par Norbert Hofer, a remporté le premier tour des élections présidentielles avec plus de 36,7% des voix. 

Lire aussi : Crise des migrants : la pomme de discorde de l’Union européenne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales