A Copenhague, quatre criminels sur cinq seraient des étrangers

A Copenhague, quatre criminels sur cinq seraient des étrangers Source: Reuters

Alors que le Danemark accueille de plus en plus de migrants, une étude statistique signale que la plupart des crimes commis dans la capitale du pays le seraient par des étrangers, révèlent les médias danois.

Les derniers chiffres obtenus par le journal danois MetroXpress montrent que parmi les 2 633 délinquants jugés à Copenhague l’année dernière, 2 049 étaient d’origine étrangère, soit 78% d’entre eux. Ainsi, en comparaison avec 2008, cette proportion a augmenté de 13%.

Les nationalités les plus représentées dans le rapport sont les Nigérians et les Roumains. D’après le porte-parole de la police de Copenhague, toutes les infractions sont prises en compte dans le document, du simple vol au crime organisé.

Suite à la révélation de ces chiffres «fous» le parti populaire danois (DF), l’un des plus grands partis du pays et adepte d’une politique anti-migratoire, s’est prononcé pour le renforcement du contrôle aux frontières du Danemark.

Certes, le taux de criminalité dans la capitale danoise est plus bas que celui de beaucoup d’autres capitales européennes, cependant c’est la ville la plus dangereuse du pays. Les autorités indiquent que les policiers consacrent trop de temps aux problèmes provoqués par des étrangers. «Chaque fois qu’un étranger commet un crime, on a du travail administratif supplémentaire. Un vol à l'étalage perpétré par un étranger prend beaucoup plus de nos ressources qu’avec un Danois», a expliqué le porte-parole des forces de l’ordre.

Le maire de la ville, Frank Jensen, a déclaré que cette situation n’était plus tolérable : «Les étrangers accusés d’un crime qui arrivent à Copenhague ne sont pas les bienvenus dans notre ville. C’est une tendance préoccupante sur laquelle je vais me pencher, en étroite coopération avec la police de Copenhague».

En 2015, le Danemark a enregistré plus de 20 000 demandes d’asile et environ 25 000 sont attendues pour l'année 2016. Le pays estime toutefois ne plus avoir les moyens nécessaires pour faire face à cette vague de migrants. Copenhague a donc décidé de rétablir les contrôles à sa frontière avec l’Allemagne.

Lire aussi : Les demandes d'asile se tarissent dans les pays nordiques grâce aux contrôles aux frontières

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»