Tremblement de terre dévastateur au Népal - 3600 personnes ont péri

Les conséquences du séisme Source: Reuters
Les conséquences du séisme

Le 25 avril, le Népal a été ravagé par un tremblement de terre de magnitude 7,9. Le bilan des victimes s’élève à 3600 personnes. Les opérations de sauvetage se poursuivent parmi les décombres.

«Le bilan des morts s'élève à 3218 et plus de 6500 personnes sont blessées», a dit Rameshwor Dangal, chef du service de gestion des catastrophes au ministère de l'Intérieur.

http://earthquake.usgs.gov
http://earthquake.usgs.gov

L’USGS a rapporté que le tremblement de terre a eu lieu à 13h09 (heure locale). Il a été suivi d’un autre séisme de magnitude 5 moins de vingt minutes après.

Le tremblement de terre s’est produit à 17 kilomètres au sud de Kodari après le séisme d’hier qui a laissé beaucoup de villes du Népal en ruines.

Les gens près de l’épicentre se sont enfuis vers des terrains non construits pour éviter les chutes de débris, a rapporté Associated Press.

Pour l’instant, il n’y a pas d’information officielle sur les victimes et les dégâts.

Les pays du monde entier ont répondu à l’appel au secours du Népal. Le ministre français des Affaires étrangères a annoncé l’envoi d’une équipe de secouristes qui consistera de 11 spécialistes et acheminera des biens de première nécessité. La Russie, les Etats-Unis, l'Inde, le Danemark,les Pays-Bas et le Pakistan ont promis leur aide et leurs secouristes au pays sinistré.

2000 ressortissants français sont pour l’instant au Népal. 1000 personnes ont été localisées et 6 sont blessées, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Romain Nadal.

Les secousses ont provoqué une avalanche dans la chaîne de montagnes de l'Himalaya ainsi que des tremblements dans la capitale indienne New Delhi qui se trouve à plus de 1 000 kilomètres de l'épicentre. La circulation du métro de New Dehli a été arrêtée et l’aéroport de Katmandou fermé, selon airlive.net.

Des dizaines de milliers ont quitté leur domicile après qu’un tremblement de terre de magnitude 6,7 a de nouveau frappé la vallée de Katmandou. Plus de 30 répliques du séisme tragique de samedi, au total, ont été enregistrées.

Le dernier tremblement de terre est considéré comme «superficiel», son point de départ se trouvant à 10 kilomètres de profondeur seulement. Habituellement, les tremblements de terre moins profonds causent moins de dégâts, mais les ravages causé par un séisme superficiel sont parfois les plus remarquables.

Kodari est la ville la plus proche du nouvel épicentre qui se situe près d’un village dans les montagnes sur la frontière entre le Népal et la Chine dont la population s’élève à 1600 personnes selon un recensement en date de 2012.

«Personne ne peut prévoir l’intensité des répliques, c’est pourquoi les gens doivet être prudents pendant les jours qui viennent», a dit le chef des services météorologiques nationaux L.S Rathore à Reuters.

http://earthquake.usgs.gov
http://earthquake.usgs.gov

Selon les autorités népalaises et les responsables des autres pays, le bilan humain du séisme d’hier a atteint 2200 victimes.

Des centaines de ressortissants étrangers sont portés disparus dans l’Everest. Les avalanches de samedi provoquées par le séisme ont tué 18 personnes y compris Dan Fredinburg, cadre dirigeant de Google.

La chaîne de montagnes de l'Himalaya est issue de la collision entre les plateaux tectoniques indiens et eurasiens. L’imbrication progressive du plateau indien avec le plateau eurasien fait de la région un foyer d’activité sismique.

 Le tremblement de terre qui a touché le Népal et l’Inde samedi a été le plus puissant depuis plus de 80 ans lorsqu’un séisme de magnitude 8,1 a décimé 10 700 personnes dans les deux pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales