Un adolescent palestinien armé d’un couteau de boucher abattu par des soldats israéliens

Des militaires israéliens Source: Reuters
Des militaires israéliens

Un Palestinien de 16 ans armé d’un grand couteau a été tué par balle par les troupes israéliennes à Jérusalem-Est. Selon la police israélienne, il a essayé d’attaquer avec un couteau une patrouille de frontière près d’un poste de contrôle.

Selon la déclaration de la police, l’adolescent palestinien aurait couru vers les soldats de l’armée israélienne en tenant un couteau. Un des militaires l’a repoussé et l’adolescent a commencé à sprinter vers le passage.

Le rapport de la police dit que les militaires de la patrouille de frontière auraient sommé l’ado de s’arrêter avant de tirer.

La porte-parole de la police Luba Samri a ajouté que les garde-frontières ont d’abord effectué quelques tirs d'avertissement en l'air. L’adolescent ne se serait pas arrêté et les troupes ont «lancé des tirs précis pour le neutraliser», a cité Reuters.

Les médecins sur les lieux, ensuite, ont constaté sur les lieux la mort du garçon des suites de ses blessures.

L’incident s’est produit vers minuit près du poste de contrôle d’A-Zayyim en Cisjordanie occupée depuis 1967.

Les tensions dans la région de Jérusalem sont en hausse depuis l’opération punitive israélienne à Gaza qui a fait 2200 morts en 50 jours en 2014.

En savoir plus : Israël détruit les logements des palestiniens construits par l’UE en Cisjordanie

Vendredi, les chars israéliens ont riposté après qu’une roquette a été lancée de Gaza pendant les célébrations du Jour de l’Indépendance. Aucune victime n'a été signalée.

Entretemps, la France et le Royaume-Uni appellent le Conseil de Sécurité de l’ONU à reprendre le processus de paix entre Israël et la Palestine. La Nouvelle-Zélande a commencé à élaborer une résolution.

La France et la Nouvelle-Zélande ont souligné qu’il fallait agir maintenant compte tenu du résultat des élections israéliennes, pendant l’accalmie avant la campagne présidentielle.

La semaine dernière, Israël a accepté de verser à l'Autorité palestinienne les recettes fiscales qui lui reviennent depuis l’adhésion de cette dernière à la Cour pénale internationale en décembre dernier.

En savoir plus : adhésion de la Palestine à la CPI : les crimes de guerre contre les Palestiniens bientôt punis?

Selon un accord économique de 1994, Israël est garant du transfert à la Palestine du montant des droits de douane portant sur les biens en circulation sur les territoires palestiniens occupés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales