Vive altercation israélo-palestinienne au Conseil de sécurité de l'ONU (VIDEO)

- Avec AFP

L'ambassadeur israélien Danny Danon Source: Reuters
L'ambassadeur israélien Danny Danon

Une vive altercation a opposé le 18 avril les représentants palestinien et israélien à l'ONU lors d'un débat au Conseil de sécurité sur la situation au Proche-Orient.

L'ambassadeur israélien Danny Danon a exigé que le représentant palestinien Ryad Mansour condamne les attaques contre des civils israéliens, lui lançant : «Honte à vous qui glorifiez le terrorisme !». «C'est vous qui devriez avoir honte pour avoir tué des enfants palestiniens !», a lui répliqué le représentant palestinien.

Rappelé à l'ordre par le président de séance, Danny Danon a renchéri à l'adresse de Ryad Mansour : «Vous ne pouvez pas dire ça ici, des enfants palestiniens vous regardent». «Moi, je condamne tous les actes de terrorisme, vous ne pouvez pas en dire autant», a-t-il ajouté.

«Rendez sa liberté à mon peuple ! Honte à vous, vous êtes un occupant !», a répondu le représentant palestinien.

Ce débat au Conseil se tient au moment où les Palestiniens ont relancé leur campagne diplomatique pour tenter de faire adopter une résolution condamnant la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie.

Le projet de texte a été discuté avec les pays arabes mais n'a pas encore été soumis au Conseil, où de précédentes tentatives ont buté sur un veto ou une menace de veto de la part des Etats-Unis.

La France s'efforce de son coté de convoquer une conférence internationale sur le Proche-Orient pour relancer le processus de paix.

S'adressant au Conseil, le secrétaire général Ban Ki-moon a réaffirmé que les implantations israéliennes étaient illégales au regard du droit international et a déploré que les autorités israéliennes continuent de détruire des constructions palestiniennes en Cisjordanie «à un rythme inquiétant».

Lire aussi : Netanyahou proclame que le Golan occupé restera «pour toujours» israélien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales