Les Houthistes menacent d’attaquer l’Arabie saoudite si les bombardements continuent

Un combattant des rebelles chiites Source: Reuters
Un combattant des rebelles chiites

Au Yémen, les rebelles chiites houthistes ont menacé de lancer une attaque sur l’Arabie saoudite si les raids aériens de la coalition arabe ne s’arrêtent pas. Ils ont aussi réclamé la reprise du dialogue politique prôné par l’ONU.

Les Houthis «effectueront une attaque militaire sur l’Arabie saoudite si les raids aériens sur le Yémen ne cessent pas», a annoncé Mohammed Bahiti, un représentant des rebelles, sur la chaîne de télévision Al Mayadeen après la reprise des bombardements saoudiens.

Mohammed Bahiti a souligné que les rebelles n’avaient «pas besoin de missiles» pour tenir leurs promesses, en référence aux entrepôts d’armes yéménites détruits lors des raids. Il a également démenti que l’opération «Tempête décisive», dirigée par l’Arabie saoudite, ait abouti à la destruction des capacités militaires des rebelles.

Selon leur représentant, les Houthistes sont prêts à reprendre les négociations sur lesquelles l’ONU insiste à partir «du point où elles se trouvaient avant le début de l’agression saoudienne». Le dernier round de négociations s’était terminé au mois de janvier.

Dans le même temps, Mohammed Bahiti a déclaré que le président yéménite en exil Abd Rabo Mansour Hadi ne pourrait jamais revenir au pouvoir.

«Le peuple yéménite ne reconnaitra pas Mansour Hadi et ne lui permettra pas de revenir au pouvoir», a encore déclaré l’intéressé.

Mardi, la coalition dirigée par l’Arabie saoudite a annoncé qu’elle avait terminé son opération «Tempête décisive» contre les rebelles chiites, en ajoutant que la campagne allait entrer dans une nouvelle phase baptisé «Restaurer l’espoir», axée sur la lutte contre le terrorisme, la sécurité et la recherche d’une solution politique à la crise.

Mais moins de 24 heures après cette annonce, les raids aériens ont repris. Les combats entre les rebelles et les forces gouvernementales se sont poursuivis jeudi, alors que les chiites avaient lancé une offensive dans le sud du pays et que la coalition avait intensifié ses bombardements sur plusieurs villes, dont Aden, Houdida, Taëz, Ad Dhale et Ibb.

En savoir plus : l’Arabie saoudite reprend les bombardements qu’elle avait décidé d’interrompre hier soir

Depuis le début de la campagne de la coalition arabe au Yémen, plus de 4 000 raids aériens ont fait presque 1 000 victimes et provoqué l’exode de 150 000 personnes, selon le coordinateur des Nations Unis au Yémen Paolo Lembo.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales