La peste du terrorisme islamiste en Amérique du Sud ? Daesh promet des attentats lors des JO 2016

© Capture d'écran du compte de Twitter

Les services de renseignement brésiliens ont exprimé leur inquiétude suite aux déclarations du terroriste Maxime Hauchard, qui a désigné ce pays comme la cible d’attaques qui pourraient avoir lieu au cours des Jeux olympiques de l’été 2016.

Le chef du département brésilien du renseignement, Luiz Alberto Salaberry, a déclaré que le niveau de menace terroriste s'était «drastiquement» élevé après les attentats en Europe. Il se montre préoccupé par le niveau de sécurité que son pays fournira lors des Jeux Olympiques du 5 au 21 août 2016 à Rio de Janeiro même si, d’après les prévisions, le personnel déployé sera deux fois plus nombreux que lors des JO de Londres. Ainsi, les autorités brésiliennes planifient de faire sortir dans les rues près de 85 000 personnes, dont 47 000 policiers et 38 000 soldats. 

Le normand Maxime Hauchard, engagé par les terroristes de Daesh et connu à Raqqa sous le nom d'Abu Abdallah al Faransi, a écrit des messages de menaces sur son compte twitter, précisant que Rio de Janeiro serait une ville ciblée par des attentats.

En outre,  Luiz Alberto Salaberry a souligné que des Brésiliens pourraient être engagés par les terroristes de Daesh. Le journal brésilien O Estado de Sao Paolo a déclaré que l’agence de renseignement brésilien aurait des difficultés au regard du vide juridique entourant le terrorisme et sa traque sur Internet, ce qui pourrait jouer en faveur de «loups solitaires». 

«Ils sont plus mobiles et capables d’orchestrer des attentats isolés dans différents pays car ils ne possèdent de liens officiels avec aucun groupe terroriste», lit-on dans ce journal brésilien.

La France, de son côté, a promis de remettre au Brésil des informations du renseignement national concernant les menaces terroristes potentielles.

Lire aussi : Selon Daesh, Najim Laachraoui était bien l’artificier des attentats de Paris et de Bruxelles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales