Entrevue sino-japonaise à l’ombre des crimes de guerre

Entrevue sino-japonaise à l’ombre des crimes de guerre© Beawiharta Beawiharta Source: Reuters
Shinzo

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le Président chinois Xi Jinping se sont rencontrés le 23 avril à Djakarta en Indonésie en marge du sommet Asie-Afrique, qui fête les 60 ans de la conférence de Bandung, acte de naissance des «non alignés».

Leur entretien a porté sur l’amélioration des relations bilatérales, grevées de tensions accrues en raison de revendications territoriales, d’une rivalité régionale et d’un passé douloureux.

Au même moment, trois ministres japonais et une délégation rassemblant des députés du Parti libéral-démocrate au pouvoir, et de l’opposition, se rendait au sanctuaire de Yasukuni, à Tokyo, où on honore la mémoire des victimes de guerre, mais aussi des criminels de guerre du deuxième conflit mondial. Cette semaine, le Premier ministre y avait lui-même envoyé une offrande, suscitant la réprobation de la Chine et de la Corée du Sud.

Les autorités japonaises refusent de s’excuser pour les massacres et les nombreuses autres atrocités commises par l’armée impériale sur les populations civiles durant l’annexion de la Corée (1910-1945) et l’invasion de la Chine (1937-1945). La Chine et la Corée du Sud ne se satisfont pas d’une reconnaissance de ces crimes et réclament au Japon des excuses officielles. Pour mémoire, le massacre de Nankin en 1937 fit entre 100 000 et 300 000 morts.

Ce refus japonais de repentance pour les crimes commis durant la Deuxième Guerre mondiale s’inscrit dans une tendance d’instrumentalisation de l’histoire que suivent également d’autres pays en cette année de 70ème anniversaire de la victoire des Alliés sur les forces de l’Axe. En Ukraine, la Rada a récemment adopté une loi glorifiant l’Armée insurrectionnelle ukrainienne de Stepan Bandera, qui a pris part aux atrocités nazies. Ce même 23 avril, le parlement polonais se prononçait pour le décalage de la date officielle de la victoire de 1945 du 9 mai, date célébrée dans l’ex-Union soviétique, au 8 mai, date célébrée dans les pays occidentaux. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»