Bernie Sanders appelle à ne pas qualifier ses rivaux de «putes démocrates»

Source: Reuters

Sanders s’est excusé pour les propos de l’un de ses partisans qui avait parlé de «putes démocrates» lors d’une réunion de soutien au Square Park de Washington, l’équipe Clinton ayant demandé qu’il revienne sur ses propos.

«Les commentaires de Paul Song étaient inappropriés et dénués de tact. Il n’y a pas de place pour de telles paroles dans nos débats politiques», a écrit Bernie Sanders sur son fil Twitter. 

S’adressant à une foule de plus de 27 000 personnes, Paul Youg, un médecin qui milite en faveur des réformes de Bernie Sanders,  a insulté ceux qui, comme Hillary Clinton, voulaient une approche plus «progressive» dans les réformes à mettre en œuvre pour le système de santé. 

«La secrétaire Clinton a dit que le soin médical pour tous ne verrait jamais le jour. Je suis d’accord avec la secrétaire Hillary Clinton quant au fait que le soin médical pour tous ne verra jamais le jour si nous avons un président qui n’aspire à rien d’autre qu’au statu quo. Le soin médical pour tous ne verra jamais le jour si nous continuons à voter pour les institutionnelles putes démocrates plus dévouées aux grandes sociétés pharmaceutiques et à l’assurance privée qu’à nous», aurait-t-il déclaré.

Suite à ces propos, que l’équipe de campagne d'Hillary Clinton a pris comme une gifle, sa responsable en communication, Jennifer Palmieri, a exigé que Bernie Sanders désavoue son partisan Paul Song. A vrai dire, Paul Song s’est excusé lui-même :

«Je suis désolé d’avoir utilisé le terme «pute» en faisant référence à certaines personnes du Congrès qui sont dévouées aux entreprises mais pas à nous», a twitté Paul Song.

Les points de vue de Hillary Clinton et de Bernie Sanders divergent beaucoup sur le plan médical. Bernie Sanders propose de créer un système universel de santé à payeur unique. Son programme doit garantir la couverture de soins complète à tous les citoyens américains. Tandis qu'Hillary Clinton rejette cette idée, la qualifiant d’«impossible».

Lire aussi : Engluée dans l'affaire des lobbies pétroliers, Clinton perd face à Sanders dans le Wisconsin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales