La Russie dément qu’un de ses avions a été abattu près de Racca

Un avion de combat russe en Syrie Source: Sputnik
Un avion de combat russe en Syrie

Les informations sur un avion russe abattu à proximité de Racca en Syrie qui ont été diffusées par la chaîne de télévision Al Jazeera et reprises par d’autres médias ont été démenties par le ministère russe de la Défense.

«Les informations de la chaîne qatarie selon lesquelles un avion des forces aériennes russes aurait été abattu par les terroristes de Daesh dans la région de la ville de Racca sont une provocation informatrice», a déclaré le représentant du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. «Aujourd’hui, le 14 avril, l’aviation russe n’a pas travaillé dans cette région [Racca]», a-t-il ajouté.

Le général-major a aussi indiqué que tous les avions russes en Syrie se trouvaient dans la base aérienne de Khmeimim.

Pourtant, la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera, en se basant sur des sources locales, a annoncé le 14 avril que les combattants de Daesh avaient abattu un avion militaire russe aux alentours de Racca, bastion de l’Etat islamique. La chaîne a ajouté que les deux pilotes avaient pu s’éjecter mais qu’ils étaient néanmoins tombés aux mains de Daesh.

Plus tard, Reuters a également diffusé l’information selon laquelle un avion avait été abattu près de Racca, mais qu’il s’agissait d’un appareil syrien et que le pilote avait réussi à s’en sortir.

Les terroristes ont fait savoir, de leur côté, qu’ils avaient abattu un avion.

Lire aussi : Défense russe : un hélicoptère russe Mi-28N s’écrase près de Homs, les deux pilotes sont morts

Le 14 mars, la Russie avait annoncé qu’elle retirait la majorité de ses forces de Syrie après cinq mois d’opérations. Dans la foulée, le ministre adjoint de la Défense, Nikolay Pankov, avait précisé que le contingent aérien russe restant sur place avait toujours pour mission de frapper les cibles terroristes, rappelant qu’il était «trop tôt pour parler de victoire sur le terrorisme».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales