Rome, ville éternelle… libérée par des chats ?

Rome, ville éternelle… libérée par des chats ? Source: Reuters

Un candidat au poste de maire de Rome a gagné les cœurs des amoureux des chats, en promettant d’amener 500 000 matous pour débarrasser la ville des rats. Il lui reste une petite chose à faire : gagner le scrutin et ne pas oublier ses promesses.

«L’un des points-clés de mon programme, c’est de débarrasser la ville des rats qui l’ont envahie. Mais le temps presse. Chaque jour, il y en a de plus en plus», a déclaré Antonio Razzi, candidat au poste de maire et membre du parti de Silvio Berlusconi, Forza Italia. Il promet, s'il est élu, d’amener un demi-million de chats d’Asie pour «les relâcher aux endroits stratégiques de la ville».

D’après lui, il n’y aura pas de gangs de chats sauvages dans les rues de Rome. «Ils pourront vivre avec de gentilles vieilles dames, qui aiment les chats. Nous pourrons même proposer des subventions aux personnes qui les recueilleraient», a-t-il laissé entendre.

De tous temps, Rome a hébergé quantités de chats. Mais le site The Local rapporte que leur nombre a chuté après l’adoption d’un programme de stérilisation des animaux sauvages dans les années 1980. Par conséquent, le nombre de rats, lui, a considérablement progressé.

Le nom d’Antonio Razzi, qui est également membre du Sénat italien, apparaît souvent dans les médias en raison de son don pour les formules. Ainsi, en 2014, après avoir visité la Corée du Nord, il avait parlé avec admiration de ce pays, et de la propreté de ses rues en particulier, n’hésitant pas à le surnommer «la Suisse asiatique».

Lire aussi : Un vol d’Air India fait demi-tour à cause de soupçons sur la présence d'un rat à bord

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»