Fin des débats : l’Eglise de Norvège adoube le mariage gay

Après deux décennies de discussions, l’Eglise de Norvège a approuvé le mariage religieux entre deux personnes de même sexe lors d’un vote final.

Selon le leader de l’Eglise de Norvège ou Eglise évangélique et luthérienne de Norvège, 82 évêques ont voté pour autoriser le mariage religieux pour les gays et 32 contre, durant la conférence de Kirkemotet. Les unions religieuses de couples homosexuels seront donc possibles après l'adoption de la nouvelle liturgie prévue lors d'un nouveau synode qui se déroulera en janvier 2017.

«C’est un grand jour pour nous, pour l’Eglise ouverte du peuple (Apen folkekirke) et l’Eglise de Norvège. Finalement, on va célébrer l’amour, indifféremment du sexe de la personne qu’on aime», a déclaré Gard Sandaker-Nilsen, leader du mouvement libéral de l’Eglise ouverte du peuple, lui-même homosexuel.

Selon lui, son Eglise, qui prend la défense de la légalisation des unions religieuses pour couples de même sexe depuis septembre 2015, croit que «le mariage est un engagement et une célébration entre deux personnes, indépendamment du fait que ce sont deux hommes, deux femmes ou une femme et un homme».

Les évêques et autres hauts dirigeants pourront malgré tout refuser de célébrer ces mariages, mais les couples gay pourront toujours s’adresser à leur église locale, qui n’aura pas le droit de refuser de célébrer leur union.

Le débat était ouvert depuis 2014, lorsque l’Eglise avait rejeté l’idée du mariage gay une première fois, alors que le mariage civil et l’adoption par des couples de même sexe était autorisé depuis 2009. Comme ses voisins nordiques, la Norvège est en pointe en Europe dans la défense des droits des homosexuels.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales