Breaking bad à la russe : un laboratoire de stupéfiants trouvé dans la maison d’une enseignante

© Janine Costa Source: Reuters

Dans un village de la région de Moscou, la police russe a fait une découverte des plus surprenantes : la maison de campagne d’une enseignante émérite de Russie abritait un laboratoire de stupéfiants. Ce que la propriétaire ignorait.

L’histoire commence il y a environ un mois, quand l’enseignante, qui se rend habituellement dans sa maison de campagne une fois par semaine, remarque que quelqu’un s'est introduit chez elle en son absence.

Une des fenêtres restait constamment ouverte, sur le sol étaient visibles des traces de pas encore fraîches, et, sur la table de la cuisine se trouvait de la vaisselle sale, rapporte le journal russe LifeNews.

L’enseignante a aussitôt décidé d’alerter la police.

Mais qui était ce mystérieux visiteur ?

Au début du mois d’avril, les policiers ont mis la main sur un jeune homme de 19 ans et sur 50 grammes d’amphétamine, une drogue que le garçon gardait dans des rouleaux de papier. Lors de son interrogatoire, le jeune dealer russe a avoué qu’il avait caché l’autre partie de la marchandise dans la maison de l’enseignante.

Le garçon a ensuite montré sa cache à la police. Il s’est avéré qu’elle se trouvait bien dans la maison de cette enseignante respectée.

Au cours de la recherche, les policiers ont saisi une boîte entière de stupéfiants et des gants dans lesquels le jeune homme avait emballé la drogue.

L’affaire est encore en cours de vérification et pourrait être traitée pénalement en vertu de la loi russe sur la «fabrication, la vente et le transferts illégaux de stupéfiants».   

Lire aussi : Ce n’est pas une hallucination ! Une forêt de cannabis découverte dans la banlieue de Londres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales